En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt et nous permettre d'analyser notre trafic. A l’aide de cookies, les régies publicitaires présentes sur les pages de notre site partagent également des informations sur l'utilisation de notre site avec leurs propres partenaires. En savoir plus
Suivez l'actualité de la création d'entreprise en recevant gratuitement, chaque semaine la lettre de l'Agence France Entrepreneur
Je suis déjà abonné(e)
Oui je m'abonne
> Créer mon espace
Créer un compte sur le site de l'AFE vous permettra, gratuitement, d'accéder à de nombreux services, dont l'abonnement à la lettre d'information de l'AFE, l'enregistrement de la feuille de route de votre projet, la création de votre business plan en ligne,... et bien plus encore
Saisissez votre email puis cliquez sur le bouton "Ok".
Vous allez recevoir un email afin de réinitialiser votre mot de passe.
Ok
Nous n'avons pas trouvé de compte AFE correspondant.

- Vous pouvez créer un compte à partir de vos informations de connection en cliquant sur ce lien
ou
Indiquer votre identifiant AFE (adresse mail), un lien de validation vous sera envoyé par mail a cette adresse :
Ok
Les avantages d'un compte AFE

Créer un compte sur le site de l'AFE vous permettra, gratuitement, d'accéder à de nombreux services, dont l'abonnement à la lettre d'information de l'AFE, l'enregistrement de la feuille de route de votre projet, la création de votre business plan en ligne,... et bien plus encore.

L'AFE s'engage à sécuriser vos informations et à les garder strictement confidentiels.


J'ai déjà un compte
*Adresse mail

*Mot de passe
Je créé mon compte
*Votre email

*Saisissez les chiffres ci-contre
Image de controleAfficher d'autres chiffres



OU

Optez pour une inscription simplifiée et gagnez du temps en utilisant un des services tiers.


Consulter un projet en tant qu'invité
*Identifiant
*Mot de passe

Publicité

Indices et chiffres

Envoyer à un amiAjouter à ma malletteImprimer

Taux de l'intérêt légal

Depuis le 1er janvier 2015, le taux d'intérêt légal est fixé par arrêté du ministre chargé de l'économie semestriellement et non plus annuellement.
Il comprend un taux applicable lorsque le créancier est une personne physique n'agissant pas pour des besoins professionnels et un taux applicable dans tous les autres cas.

 L'arrêté du 23 décembre 2014 fixe ces taux pour le premier semestre 2015 à :
- 4,06 % pour les créances des personnes physiques n'agissant pas pour des besoins professionnels,
- 0,93 % pour les autres cas.

L'arrêté du 24 juin 2015 fixe ces taux à  pour le second semestre 2015 à :
- 4,29 % pour les créances des personnes physiques n'agissant pas pour des besoins professionnels,
- 0,99 % pour les autres cas.

L'arrêté du 23 décembre 2015 fixe ces taux pour le premier semestre 2016 à :
- 4,54 % pour les créances des personnes physiques n'agissant pas pour des besoins professionnels,
- 1,01 % pour les autres cas.

L'arrêté du 24 juin 2016 fixe ces taux pour le deuxième semestre 2016 à :
- 4,35 % pour les créances des personnes physiques n'agissant pas pour des besoins professionnels,
- 0,93 % pour les autres cas.

L'arrêté du 29 décembre 2016 fixe ces taux pour le premier semestre 2017 à :
- 4,16 % pour les créances des personnes physiques n'agissant pas pour des besoins professionnels,
- 0,90% pour les autres cas.

L'arrêté du 26 juin 2017 fixe ces taux pour le second trimestre 2017 à :
- 3,94 % pour les créances des personnes physiques n'agissant pas pour des besoins professionnels,
- 0,90 % pour tous les autres cas.

nouveau.gifL'arrêté du 28 décembre 2017 fixe ces taux pour le premier semestre 2018 à :
- 3,73 % pour les créances des personnes physiques n'agissant pas pour des besoins professionnels,
- 0,89 % pour les autres cas.

Pour les créances des personnes physiques n'agissant pas pour des besoins professionnels,
le taux d'intérêt légal est égal à la somme du taux des opérations principales de refinancement de la Banque centrale européenne en vigueur deux mois avant le début du semestre considéré et de 60 % de la moyenne, au cours de la période de 24 mois glissants s'achevant deux mois avant le début du semestre considéré, de l'écart constaté par la Banque de France entre, d'une part, le taux des nouveaux crédits amortissables à la consommation des particuliers dont la période de fixation initiale du taux est inférieure ou égale à un an et, d'autre part, le taux des opérations principales de refinancement de la Banque centrale européenne en vigueur simultanément.

Pour tous les autres cas, le taux d'intérêt légal est égal à la somme du taux des opérations principales de refinancement de la Banque centrale européenne en vigueur deux mois avant le début du semestre considéré et de 60 % de la moyenne, au cours de la période de 24 mois glissants s'achevant deux mois avant le début du semestre considéré, de l'écart constaté par la Banque de France entre, d'une part, le taux des nouveaux crédits aux sociétés non financières résidentes (hors découverts) dont la période de fixation initiale du taux est inférieure ou égale à un an et, d'autre part, le taux des opérations principales de refinancement de la Banque centrale européenne en vigueur simultanément.

petite_puce.gif Avant le 1er janvier 2015, ce taux était identique en matière civile et commerciale, et servait notamment au calcul des intérêts moratoires dus par un débiteur après mise en demeure.

Fixé chaque année, il était égal "à la moyenne arithmétique des douze dernières moyennes mensuelles des taux de rendement actuariel des adjudications de bons du Trésor à taux fixe à treize semaines".

Montant :

2014

0,04 %

2013

0,04 %

2012

0,71 %

2011

0,38 %

2010

0,65 %

2009

3,79 %

2008

3,99 %

2007

2,95 %

2006

2,11 %

2005

2,05 %

2004

2,27 %

2003

3,29 %



Création d'entreprise, reprise d'entreprise | AFE, Agence France Entrepreneur

Sites thématiques :  

Entreprises des quartiers   Elles entreprennent