En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt et nous permettre d'analyser notre trafic. A l’aide de cookies, les régies publicitaires présentes sur les pages de notre site partagent également des informations sur l'utilisation de notre site avec leurs propres partenaires. En savoir plus
Suivez l’actualité de la création d’entreprise en recevant gratuitement, deux fois par mois la lettre de l'Agence France Entrepreneur
Vous êtes déjà inscrit sur le site de l'AFE,
Pour vous abonner à notre lettre d'information
saisissez votre mot de passe et cliquez sur valider
Valider
Non merci je suis déjà abonné(e) Oui je m'abonne
Connexion Fermer
Saisissez votre email puis cliquez sur le bouton OK. Votre mot de passe vous sera envoyé d'ici quelques minutes.

Publicité

  • Vous êtes ici :
  • Actualité
  • > Invités
  • > La vitrine : une communication efficace incontournable !

Invités

Envoyer à un amiAjouter à ma malletteImprimer

La vitrine : une communication efficace incontournable !

Claudine Blanckaert Claudine Blanckaert
http://www.cb2mconseil.fr

CV : Titulaire d'une maîtrise d'audit et gestion d'entreprises et d'un DESS de Marketing, Claudine Blanckaert est installée depuis 3 ans près d'Alès dans le Gard. Indépendante, elle exerce en tant que consultante et formatrice, spécialisée dans le marketing du point de vente. L'étalagisme, techniques de présentation et de mise en scène, est une démarche qui s'intègre complètement dans l'objectif global de développer ses ventes et son image. Ses prestations "vitrine" sont accompagnées d'une démarche marketing et merchandising de l'espace de vente.

Interview :

Pourquoi est-il important de soigner sa vitrine ?

Tout simplement parce que c'est elle qui va "accrocher" la clientèle de passage, la séduire et l'inciter à entrer dans votre magasin ! C'est déjà une raison suffisante pour y consacrer du temps et des moyens. Mais ce n'est pas la seule, car votre vitrine vous permet de :
-  communiquer sur votre offre, sa spécialité, sa promotion, sa nouveauté, etc.
-  développer les ventes d'un produit particulier, d'un service ou d'une famille de produits,
-  créer et nourrir l'image et la notoriété de votre point de vente.

Quelle est la durée de vie d'une vitrine ?

Elle varie de 15 jours à un mois maximum selon le thème ou la promotion présentée et aussi selon la périodicité de fréquentation de la clientèle. Par exemple, dans une pharmacie, le client revient environ une fois par mois pour renouveler son ordonnance ; il sera heureux à chaque visite de découvrir un nouveau thème. Dans le prêt à porter, le renouvellement peut être plus fréquent, tous les 3 jours par exemple en conservant la structure de la vitrine. Dans une pâtisserie, la vitrine de Pâques sera calée sur la période de ventes. Après l'heure, ce n'est plus l'heure !

Est-il important de proposer des vitrines à thème ?

La création d'une vitrine répond à des règles d'étalagisme précises et d'abord à un objectif commercial. La vitrine est toujours guidée par le message que l'on veut adresser au client. Gardons à l'esprit qu'un client consomme par envie et non par besoin. Il s'agit donc de raconter une histoire qui va interpeller, mettre en valeur, faire découvrir et séduire le passant. Selon la saison, la spécialité, l'évènement, l'offre du point de vente, on détermine le message approprié : une mise en scène d'un produit ou service pour le faire découvrir, pour le rappeler au client, pour indiquer son prix promotionnel, pour suggérer son utilisation, etc.
En dehors des thèmes commerciaux récurrents (noël, soldes, nouvelle collection saisonnière…), l'analyse des ventes de la boutique permet de trouver de nombreuses clés pour communiquer en vitrine. Et n'oublions pas de communiquer sur l'image, le style du magasin !

Y a-t-il des couleurs, des éclairages particuliers qui attirent l'œil du client ?

Bien sûr, les 3 éléments principaux à travailler pour attirer l'œil sont le mouvement, la couleur et l'éclairage. Les couleurs (chaudes ou froides) et le noir et blanc offrent de nombreuses possibilités d'agencement, tout comme le relief, la profondeur, les suspensions, l'animation, les fonds de vitrine, les matières… Choisir les contrastes ou le "ton sur ton" répond à un objectif en terme d'image. Ces aspects esthétiques sont très personnels d'un étalagiste à l'autre, et c'est ce qui différencie nos styles !
L'éclairage fait tout aussi partie de la mise en valeur avec des principes simples à appliquer. Par exemple, un éclairage blanc arrivant du dessus aura tendance à écraser visuellement le décor, alors que venant du bas à 45°, il élèvera la présentation.
L'essentiel est toujours de vérifier que le client voit bien le produit présenté, et comprenne sans effort le message que l'on veut lui faire passer.

Vitrine4


Les prix doivent-ils obligatoirement apparaître en vitrine ?

Oui. La loi l'impose, mais également le bon sens, puisqu'il s'agit de décliner un message commercial. Le prix est une information indispensable au client pour déclencher un acte d'achat.

Quelles sont les erreurs à ne pas commettre lorsque l'on agence sa vitrine ?

Il y en a plusieurs ! La plus répandue chez les commerçants est de vouloir trop en mettre. Trop de choix tue le choix ! Le client reste peu de temps devant une vitrine, nous n'avons que quelques secondes pour l'arrêter et lui délivrer un message. Si ce dernier apparaît confus, le client fuit en gardant une image négative du point de vente. On rentre alors dans la psychologie du consommateur, un sujet passionnant !
L'autre erreur serait de se concentrer sur sa vitrine sans repenser l'agencement intérieur de sa boutique. Il doit évoluer lui aussi avec le temps, les tendances et l'assortiment saisonnier. Réussir à faire entrer un client par une vitrine réussie, c'est un beau défi, mais encore faut-il pouvoir continuer l'histoire et la séduction à l'intérieur, c'est là que la vente a lieu.

Quel aménagement de vitrine conseillez-vous pour les prestataires de service ?

Concernant les prestations de service, la stratégie de communication me semble la même que pour la vente de biens. La première question à se poser est : quel message veut-on délivrer ? Certains choisissent de présenter leur catalogue sous forme d'écrans ou de supports plexiglas (c'est le cas notamment des agences immobilières). D'autres choisissent de créer une ambiance originale, et donc de travailler une image (c'est souvent le cas des instituts de beauté, des agences de voyages…).
Il n'y a pas, à mon sens, de règles générales déjà établies, mais plutôt une réflexion propre à chaque cas, à chaque agencement et à chaque personnalité.

Comment chiffrer le retour sur investissement d'une vitrine ?


Il se mesure par des statistiques de vente fiables :
- on analyse les ventes du produit mis en avant, avant et après la période de vitrine,
- puis on établit une comparaison par rapport aux mois et années précédents.
Mais attention, la vitrine ne peut pas suffire à elle seule à la réussite commerciale. Un mauvais merchandising, une rupture de stock, une promotion contradictoire simultanée, un mauvais relai du personnel, une mauvaise météo, un contexte de crise économique… peuvent tout casser !
D'une façon générale, il est difficile d'établir un retour sur investissement objectif, d'autant que la vitrine a un impact sur l'image du point de vente, et donc sur sa fréquentation à long terme.
 
Quels sont les avantages de recourir à un étalagiste ?


L'étalagisme est un métier qui pour moi entre dans une démarche marketing globale, un savoir-faire qui n'est pas celui du commerçant. Créer une vitrine ne se résume pas à faire de la décoration ! Par ailleurs, l'étalagiste apporte un œil extérieur, une expérience d'autres univers, une connaissance des nouvelles tendances, de la disponibilité pour ce projet et du matériel sans cesse renouvelé que le commerçant n'aura pas à investir. Rien qu'avec ce dernier point, la rentabilité est déjà souvent atteinte.

Quel coût représente l'aménagement d'une vitrine ?

Si 1 000 € investis vous rapportent 10 000 € de chiffres d'affaires, vous souriez largement à mesurer votre rentabilité. En moyenne, la mise en scène d'une petite vitrine démarre à 300 € HT.

Vous exercez ce métier depuis près de 10 ans. Pouvez-vous nous en parler brièvement ?

Le métier d'étalagiste n'existe plus en France, sauf pour les extrêmes qui touchent les grandes agglomérations et le luxe. Les budgets des commerçants ne sont plus orientés sur ce service malgré son intérêt.
Mon parcours est depuis longtemps orienté sur l'agencement global du point de vente, la décoration commerciale, l'agencement intérieur, le merchandising et l'animation commerciale dont la vitrine fait partie. J'ai eu l'occasion d'accompagner les travaux d'agencement de nombreux commerces, réaliser leur diagnostic, définir leur stratégie et leur style commercial. Je transmets également mes méthodes directement aux commerçants, en proposant des formations d'1 à 3 jours sur leur point de vente. Une façon efficace de s'améliorer en utilisant son fonds de formation.

Vitrine1


Propos recueillis par l'APCE en janvier 2015

 

02/02/2015


Ma devise: vitrine, le pouvoir d'attraction!
Etalagiste près de Bordeaux, je travaille notamment avec les pharmaciens et opticiens, afin de donner à leur communication, une autre dimension, et faire du lieu de vente, un lieu d'achat.Comme le rappelle Blandine Blanckaert, la vitrine est le premier "contact" entre le commerçant et le passant, acheteur éventuel, il est donc primordial d'accorder à cet espace toute notre attention!
Posté par atelier totem (http://www.ateliertotem.jimdo.com), 11/12/2015 16:43
Un excellent résumé
Un très bon récapitulatif de ce qu'il faut faire pour rendre sa vitrine incontournable ! J'aime beaucoup la comparaison entre les 1000€ investis et les 10 000€ de chiffre d'affaires en amenés.

En effet, comme la page d'accueil d'un site Internet, la vitrine doit représenter l'entreprise en un coup d'oeil.
Posté par Kevin (http://www.web-trotters.com), 09/10/2015 22:36
Théâtraliser l'espace
Travaillant au quotidien avec des commerçants pour l'aménagement de leur commerce, cet article est particulièrement intéressant. La vitrine est en effet le premier point d'accroche du commerce sur les passants. La théâtralisation de la vitrine est importante, elle doit refléter l'identité du magasin, le message que l'on souhaite transmettre et, évidemment, donner envie d'en savoir plus, d'en voir plus.
Mais il faut aller bien plus loin que la seule vitrine d'un commerce pour capter les clients : le choix et l'organisation du mobilier sont cruciaux. Les rayons eux-mêmes peuvent être "mis en scène" et participent à la création d'un parcours d'achat. La diversité des étagères, gondoles, têtes de gondoles et autres mobiliers qui existent ainsi que les accessoires et éléments high-tech permettent de créer une véritable expérience à l'intérieur même des magasins.
L'oeil et l'expérience d'un professionnel vitriniste ou étalagiste tel que Claudine Blanckaert peut-être nécessaire pour mener une réflexion suffisante et atteindre de réels.
Posté par Rayonnage de Magasin (http://www.rayonnagedemagasin.com), 31/08/2015 11:17
Tente pliante
Article très intéressant et très utile pour tous les commerçants. Un autre outil très performant pour améliorer sa visibilité est d'aménager un espace tente pliante ou stand pliable au sein même de son magasin. Etant entièrement personnalisable, on peut y apposer les couleurs de sa marque. http://www.quicktent.fr pour voir des modèles
Posté par Quicktent (http://www.quicktent.fr), 04/04/2013 17:53

Création d'entreprise, reprise d'entreprise | AFE, Agence France Entrepreneur

Sites thématiques :  

Entreprises des quartiers   Elles entreprennent