Devenir fleuriste

Vous voulez devenir fleuriste, ouvrir ou reprendre un commerce de fleurs ? Ce dossier Projecteurs de l'AFE présente notamment une analyse du secteur et une étude de la clientèle et de la concurrence pour réaliser un business plan; les règles de la profession (statuts, organismes sociaux, structures juridiques, régime fiscal); des informations sur les locaux, fonds de commerce et équipements.

01/07/2017

35

 pdf

16,00 €TTC

Roses, orchidées, plantes dépolluantes, exotiques… dans sa boutique, le fleuriste propose une grande diversité de fleurs et de végétaux (fleurs coupées, bouquets, plantes en pot…), de parfums, de formes et de couleurs. C’est un métier-passion où l’on ne compte pas ses heures.

Les artisans fleuristes sont majoritaires en termes de parts de marché, mais les réseaux de magasins sous enseigne (à l’image de Monceau Fleurs) progressent. De manière générale, le chiffre d’affaires des fleuristes a baissé au profit des circuits concurrents (grandes surfaces alimentaires, jardineries, grandes surfaces de bricolage et distribution par Internet).

Le dynamisme de la vente de fleurs et de plantes d’intérieur est porté par :

- les achats des ménages liés à l’engouement croissant des Français pour l’aménagement de leur maison ou de leur appartement ;

- la joie d’offrir : les Français achètent des fleurs et plantes à leur famille, leurs amis… pour les petites et grandes occasions (mariages, anniversaires, invitations, remerciements, muguet du 1er mai, Noël…).

Comment devenir fleuriste ?

Cela ne s’improvise pas. Le métier exercé au titre d’une activité artisanale principale ou secondaire est exclusivement une affaire de professionnels confirmés. Une formation sanctionnée par un diplôme (CAP, brevet professionnel, brevet de maîtrise) est indispensable pour l’exercer. Il est à noter que certains rentrent dans le métier après une reconversion professionnelle.

Comme pour tout entrepreneur, des qualités de gestion sont requises. Une des clés de la rentabilité de la profession est la maîtrise de l’approvisionnement et de la logistique.

Le fleuriste doit disposer d’équipements spécifiques (ses locaux doivent notamment être équipés d’une chambre froide)

Le fleuriste indépendant doit avoir le sens de la création pour se distinguer des magasins sous franchise. C’est un passionné qui sait apporter des conseils personnalisés à sa clientèle, il propose une offre modernisée et adaptée à tous les budgets.

Quelques tendances dans les boutiques de fleurs

- les ateliers d’art floral et la décoration,

- le commerce électronique (avec les ventes liées à la transmission florale, réalisées sur les sites personnels des fleuristes ou les ventes générées par les réseaux sociaux, les points de retrait du e-commerce),

- la fleur locale, équitable, bio et durable et les plantes dépolluantes.

...

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
Devenir fleuriste

Devenir fleuriste

Vous voulez devenir fleuriste, ouvrir ou reprendre un commerce de fleurs ? Ce dossier Projecteurs de l'AFE présente notamment une analyse du secteur et une étude de la clientèle et de la concurrence pour réaliser un business plan; les règles de la profession (statuts, organismes sociaux, structures juridiques, régime fiscal); des informations sur les locaux, fonds de commerce et équipements.

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...
15 autres produits dans la même catégorie :