En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt et nous permettre d'analyser notre trafic. A l’aide de cookies, les régies publicitaires présentes sur les pages de notre site partagent également des informations sur l'utilisation de notre site avec leurs propres partenaires. En savoir plus
Suivez l’actualité de la création d’entreprise en recevant gratuitement, deux fois par mois la lettre de l'Agence France Entrepreneur
Vous êtes déjà inscrit sur le site de l'AFE,
Pour vous abonner à notre lettre d'information
saisissez votre mot de passe et cliquez sur valider
Valider
Non merci je suis déjà abonné(e) Oui je m'abonne
Connexion Fermer
Saisissez votre email puis cliquez sur le bouton OK. Votre mot de passe vous sera envoyé d'ici quelques minutes.

Publicité

Le financement participatif ou "Crowdfunding"

Envoyer à un amiAjouter à ma malletteImprimer


grosse_puce.gif  Qu'est-ce que le crowdfunding ?

Le financement participatif (crowdfunding) est un mode de collecte de fonds, réalisé via une plateforme internet, permettant à un ensemble de contributeurs de choisir collectivement de financer directement et de manière traçable des projets identifiés.
Source : Financement Participatif France

grosse_puce.gif  A qui cela s'adresse-t-il ?

Ce mode de financement implique :

petit_carre.gif un financeur (qui peut être un particulier voire une entreprise dans certains cas) qui souhaite apporter son soutien à un projet de création ou de reprise d'entreprise,

petit_carre.gif un créateur ou le repreneur d'entreprise qui ne possède pas tous les fonds nécessaires au lancement de l'activité, qui ne souhaite pas ou ne peut pas faire appel à une banque ou souhaite tout simplement tester son projet auprès du marché.

L'un et l'autre se rencontrent sur internet via une plateforme dédiée. Les projets sont présentés par leurs porteurs et les financeurs choisissent de financer celui (ou ceux) qui leur plaisent à hauteur de ce qu'ils souhaitent apporter.

Le fonctionnement très simple de cette forme de financement présente aussi l'avantage de la transparence pour le financeur. Celui-ci sait ce qu'il finance et le fait par choix et selon ses valeurs.

grosse_puce.gif  Comment cela fonctionne-t-il ?

Le financement participatif s'intéresse à toutes les sortes de projets. Généralement, les sites de mise en relation sont thématiques : projets culturels, sociaux, environnementaux, innovants, numériques, etc.

Trois formes de contributions sont proposées aux financeurs :

petit_carre.gif un don (donation ou reward crowdfunding). Il en existe 3 types : le don sans contrepartie, le don avec contrepartie symbolique (une carte postale, un t-shirt à l'effigie de l'entreprise, etc.) et la pré-vente / pré-commande (le produit par exemple pour lequel la campagne de financement a été lancée),

petit_carre.gif une prise de participation aux fonds propres de la société créée (crowdequity). Il en existe 3 types : l'investissement en capital (rémunération sous forme de dividendes ou de plus-values réalisées lors de la cession des titres), en obligations (rémunération sous forme d'intérêts) ou en royalties (rémunération sous forme de commissions sur le chiffre d'affaires),

petit_carre.gif un prêt (crowdlending). Il en existe 2 types : le prêt sans intérêt et le prêt à intérêt sans caution ni garantie.

Pour fonctionner les plateformes prennent une commission sur le montant des sommes récoltées (5 à 12 %).

grosse_puce.gif  Quelle forme de crowdfunding choisir ?

Le choix de recourir à une forme de crowdfunding en particulier sera guidé par la nature de votre projet. Il est possible dans certains cas d'utiliser différentes solutions au cours de la vie de votre projet et de ses besoins.

petit_carre.gif Le don est idéal pour tester son marché et l'accueil du public vis-à-vis de votre produit ou service.  Les dons perçus vont conforter vos fonds propres et permettre de créer un effet de levier sur d'autres financements (prêts bancaires, subventions, etc.). Le don moyen est d'environ 60 euros et le montant moyen collecté oscille entre 3 000 et 4 000 euros. Le taux de succès serait de 2 pour 3 selon Financement Participatif France.

petit_carre.gif Le prêt permet en général de financer des dépenses non prises en compte par les banques comme le besoin de liquidité par exemple ou des projets d'investissements immatériels. Toutefois il est nécessaire de présenter au moins 2 bilans comptables pour y prétendre notamment pour les prêts rémunérés. Attention, il convient de noter l'absence de demande de caution et de garantie pour l'emprunteur. Pour les prêts rémunérés le taux moyen est de 8 %. Le montant du prêt rémunéré est plafonné à 2 000 euros et à 5 000 euros pour le non rémunéré.

petit_carre.gif La prise de participation aux fonds propres sera appréciée pour financer le développement d'un projet à caractère innovant ou non, ou peu prisé par les investisseurs traditionnels (promotion immobilière, ouverture de succursales, etc.). La prise de participation ouvre droit dans certains cas à des avantages fiscaux pour les investisseurs. Pour en savoir plus.

grosse_puce.gif Comment réussir sa campagne de crowdfunding ?

Avant de vous lancer dans une campagne de financement par le crowdfunding, il est indispensable de bien connaître les moteurs de ce type de financement et la meilleure manière de l'utiliser à votre profit et au profit de tous. Une campagne de crowdfunding se déroule en 3 temps : l'avant, le pendant et l'après campagne.

petit_carre.gif Avant la campagne : il convient de vous questionner sur la maturité de votre projet (les financeurs soutiennent plus facilement les projets concrets), vos talents de communiquant et votre maîtrise des réseaux sociaux, l'existence d'un réseau personnel que vous pourrez mobiliser rapidement (composé d'amis, de clients potentiels, d'experts, etc.) et enfin sur votre capacité à vous libérer du temps et à dégager un budget minimum pour communiquer.

Vous devrez également vous interroger sur des points cruciaux faute de quoi votre campagne n'aurait aucune chance de réussir : quel est votre besoin de financement ? Avez-vous un produit à montrer ? Avez-vous une histoire à raconter qui donne envie ? Quelles contreparties pouvez-vous proposer ? Etc.

petit_carre.gif Pendant la campagne : il est important de bien prendre connaissance des règles de fonctionnement de la plateforme de crowdfunding avant de se lancer puis de définir ses cibles et un plan de communication approprié. Attention, le web ne fait pas tout, rien ne remplace le contact physique, qui peut prendre forme autour d'évènements et de démarchages. La réussite d'une campagne de crowdfunding repose essentiellement sur votre capacités de communication, ne sous-estimez pas cette dimension !

petit_carre.gif Après la campagne : que le projet ait trouvé les fonds nécessaires ou non, il faudra tirer des enseignements des actions menées et des retours obtenus. Il conviendra également d'informer vos financeurs de l'issue de votre projet et de ne pas oublier de transmettre les contreparties dans le cadre d'une campagne de collecte de dons et éventuellement de les rencontrer.

Découvrez l'interview de Stéphane Vrommane et ses conseils pratiques pour réussir votre campagne de crowdfunding.

grosse_puce.gif Quelle est la réglementation et le risque ?

La règlementation bancaire et fiscale est source de contraintes importantes pour les structures proposant des plateformes de financement qui doivent obéir à différentes règles :

petit_carre.gif règles prudentielles identiques à celles des établissements bancaires : identification détaillée du financeur (justificatifs d'identité et de domicile), contrôles anti-blanchiment, anti-terrorisme, etc. 

petit_carre.gif règles de contrôle de la qualification des investisseurs car le financement participatif est considéré comme un investissement risqué.

La DGCCRF présente sur son site toute l'information utile concernant les risques liées à une campagne de crowdfunding.

Vous pouvez également consulter les sites de l'AMF et de l'ACPR pour plus d'informations sur la réglementation applicable.

 

 1 | 2  Suivant >

Création d'entreprise, reprise d'entreprise | AFE, Agence France Entrepreneur

Sites thématiques :  

Entreprises des quartiers   Elles entreprennent