En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt et nous permettre d'analyser notre trafic. A l’aide de cookies, les régies publicitaires présentes sur les pages de notre site partagent également des informations sur l'utilisation de notre site avec leurs propres partenaires. En savoir plus
Suivez l'actualité de la création d'entreprise en recevant gratuitement, chaque semaine la lettre de l'Agence France Entrepreneur
Je suis déjà abonné(e)
Oui je m'abonne
Connexion Fermer
Saisissez votre email puis cliquez sur le bouton OK. Votre mot de passe vous sera envoyé d'ici quelques minutes.

Publicité

Panorama des financements destinés aux créateurs d'entreprises

Envoyer à un amiAjouter à ma malletteImprimer

Ce panorama vous est présenté en trois parties :

  • Les capitaux de départ, qui constituent au jour de la création les fonds propres de votre entreprise.
  • La levée de fonds, qui consiste à ouvrir le capital de votre société à des investisseurs et ainsi de renforcer vos fonds propres. Cela ne vous concernera donc pas si vous créez une entreprise individuelle.
  • Les emprunts, qui vous permettront de boucler votre plan de financement si vos fonds propres sont insuffisants.

nouveau.gif Contrairement aux emprunts, qui sont par nature remboursables et donnent lieu au versement d'intérêts, les fonds propres ne sont récupérables qu'en cas de cession de l'entreprise ou des titres de la société. La rémunération des sommes versées prend alors la forme d'une plus-value sur la valeur de revente. C'est donc de l'argent qui demeure dans l'entreprise et qui constitue une garantie pour les autres financeurs de l'entreprise.


  Les capitaux de départ (financement des fonds propres)

Ces capitaux vont vous permettre de faire face aux premières dépenses de l'entreprise et de financer ce qui ne l'est pas par le système bancaire et notamment le BFR (besoin en fonds de roulement).
Ils faciliteront par ailleurs l'obtention d'un emprunt bancaire car sans fonds propres il est très difficile d'obtenir un tel prêt. En règle générale, il est admis par les banques que les fonds propres doivent représenter environ 30% des besoins financiers, sauf cas particuliers.

Les sommes que vous (et vos associés) pouvez apporter dans votre entreprise

triangle.gif  Vos économies personnelles

triangle.gif  Plans d'épargne salariale et/ou d'épargne collectif (PEE, PERCO, PEI) : sachez qu'il existe des possibilités de déblocage anticipé en cas de création/reprise par un salarié ou son conjoint. En savoir plus

triangle.gif  L'Arce (aide à la reprise et à la création d'entreprise) : versée par Pôle emploi, elle consiste à recevoir le versement d'un capital correspondant à 45% du reliquat de ses droits à l'assurance chômage. En savoir plus

triangle.gif  Le coup de pouce des proches (donations). les dons de sommes d'argent effectués au profit notamment d'un enfant ou d'un petit-enfant sont exonérés de droits de mutation dans la limite de 31 865 euros tous les 15 ans. En savoir plus

Pour compléter vos capitaux de départ, s'ils sont insuffisants

triangle.gif  Prêt d'honneur : ce type de prêt, à taux zéro et sans intérêt, est accordé aux porteurs de projet pour compléter leurs fonds propres. Trois réseaux accordent des prêts d'honneur : Initiative France et  Réseau Entreprendre.
Pour solliciter un tel prêt, votre projet doit être argumenté et détaillé. Il sera présenté à un comité d'agrément composé de chefs d'entreprises et d'experts locaux. S'il vous est accordé, vous bénéficierez d'un accompagnement et d'un parrainage par un autre entrepreneur.
L'obtention d'un prêt d'honneur conforte la solidité financière de votre projet et a un effet rassurant pour vos partenaires financiers, et en premier lieu pour les banquiers. L'effet de levier pour obtenir des financements est important.

A noter : l'obtention d'un prêt d'honneur est obligatoirement couplé avec un prêt bancaire.
Si vous n'avez pas accès au crédit bancaire, vous pouvez vous rapprocher de l'Adie qui pourra, sous certaines conditions, vous accorder un prêt d'honneur sans intérêt pouvant aller jusqu'à 3 000 euros, couplé avec un micro-crédit (selon les régions).

triangle.gif  Des dispositifs de prêt d'honneur régionaux peuvent également être mis en place (en remplacement par exemple du dispositif Nacre). Pour les identifier, contactez votre Conseil régional ou consultez les bases nationales qui sont à votre disposition :
- aides-entreprises.fr : le site de l'Observatoire des Aides de l'Institut Supérieur des Métiers
- les-aides.fr : le site d'information des CCI sur les aides aux entreprises

triangle.gif  Prêts bancaires personnels. Renseignez-vous auprès de votre banquier.

Peuvent s'ajouter à ces sommes

triangle.gif  Les dons de particuliers versés sur une plateforme de crowdfunding. Le recours à ce mode de financement vous permet notamment de tester votre marché et l'accueil du public vis-à-vis de votre produit ou service. Il peut s'agir, selon les projets, de dons sans contrepartie, de dons avec contrepartie symbolique ou de pré-ventes / pré-commandes du produit ou du service pour lequel la campagne de financement a été lancée. En savoir plus

triangle.gif  Des prix attribués dans le cadre de concours à la création d'entreprise. Ces concours peuvent être nationaux ou régionaux. Participer à des concours peut vous permettre, outre le fait de recevoir un prix, de vous faire connaître, de vous entraîner à présenter votre entreprise et même de rencontrer des partenaires commerciaux. En savoir plus

triangle.gif  Des subventions : des subventions peuvent être accordée au niveau national pour certains profils d'entrepreneurs comme par exemple Cap jeunes, ou pour des projets innovants comme la Bourse French Tech, le dispositif PRI faisabilité ou AFI par exemple.
Il peut également s'agir de dispositifs régionaux ou locaux mis en place par les collectivités territoriales pour encourager la création d'entreprises sur leur territoire. Pour les identifier, deux bases nationales sont à votre disposition :
- aides-entreprises.fr : le site de l'Observatoire des Aides de l'Institut Supérieur des Métiers
- les-aides.fr : le site d'information des CCI sur les aides aux entreprises.

 1 | 2  Suivant >

Création d'entreprise, reprise d'entreprise | AFE, Agence France Entrepreneur

Sites thématiques :  

Entreprises des quartiers   Elles entreprennent