En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt et nous permettre d'analyser notre trafic. A l’aide de cookies, les régies publicitaires présentes sur les pages de notre site partagent également des informations sur l'utilisation de notre site avec leurs propres partenaires. En savoir plus
Suivez l’actualité de la création d’entreprise en recevant gratuitement, deux fois par mois la lettre de l'Agence France Entrepreneur
Vous êtes déjà inscrit sur le site de l'AFE,
Pour vous abonner à notre lettre d'information
saisissez votre mot de passe et cliquez sur valider
Valider
Non merci je suis déjà abonné(e) Oui je m'abonne
Connexion Fermer
Saisissez votre email puis cliquez sur le bouton OK. Votre mot de passe vous sera envoyé d'ici quelques minutes.

Publicité

Sélection d'un emplacement

Envoyer à un amiAjouter à ma malletteImprimer

On ne le dira jamais assez : l'emplacement est le facteur essentiel de réussite d'un commerce.
Cela est vrai, même s'il s'agit d'un très bon concept de magasin.

Pour mettre toutes les chances de son côté, la recherche d'un local commercial doit se faire en deux temps :

une présélection d'emplacement,
suivie d'une réflexion approfondie et documentée destinée à vérifier le bien-fondé de cette présélection.

Le créateur n'a pas de droit à l'erreur : la signature d'un bail commercial l'engage pour une période de 3 ans et il doit être conscient qu'il est très difficile de corriger le manque d'attractivité d'un local !
Il ne doit donc pas hésiter à passer du temps sur le terrain : observer, interroger les gens, noter ses observations, puis réfléchir et tirer de tout cela des conclusions pertinentes, en s'aidant du tableau présenté ci-dessous.


  Les informations à recueillir

Les éléments de ce tableau doivent naturellement être adaptés en fonction de l'activité projetée et du type d'implantation prévu.
Il est bien évident, par exemple, que s'installer dans un centre commercial évite (s'il n'est pas neuf) une grande partie des investigations périphériques. Mais cela ne dispense pas d'évaluer concrètement le "passage" devant le local convoité. Car dans un centre commercial, tous les étages ne sont pas aussi bons et à quelques mètres près, là comme ailleurs, l'attractivité d'un local peut être totalement différente !
De même, pour choisir un emplacement dans un marché couvert, on pourra s'en tenir à l'observation répétée des clients (typologie, flux devant l'emplacement, comportement d'achat) et à l'analyse des concurrents.

1) Recenser les caractéristiques de l'emplacement
2) Evaluer l'attractivité de la zone

3) Analyser le passage devant le local
4) Repérer et analyser la concurrence

5) Étudier la population de la zone de chalandise


1) Recenser les caractéristiques de l'emplacement

Éléments à recueillir Commentaires
Historique de l'emplacement
pressenti
Y a-t-il eu récemment des changements d'exploitant ou d'activité dans ce local ? Quelles en étaient les raisons ?
Ne pas s'en tenir aux dires du vendeur, mais questionner les commerçants jouxtant le local et les autres voisins.
Visibilité du local Certains détails agissent très défavorablement sur la captation de l'attention des passants.

Exemples : vitrine en retrait, dénivellation du trottoir, mobilier urbain gênant la vue, autre obstacle...
Situation du local

Comment vit la place, l'avenue ou la rue, dans laquelle est situé le local ?

Exemple : une rue de commerces de bouche est très animée le matin et vide l'après-midi !

Configuration des lieux
Commodités

Mises à part certaines configurations telles que les rues piétonnes ou les galeries marchandes, où une forte concentration de commerces constitue en soi une réelle attractivité, il faut être particulièrement attentif à tout ce qui peut faciliter la venue ou le passage des chalands : large trottoir, places de stationnement, arrêts proches de transports en commun, etc.

Exemple : un beau local avec un trottoir exigu, situé dans une rue assez étroite, à sens unique, avec une forte circulation et un stationnement qui n'est autorisé que d'un seul côté, présentera des risques importants pour beaucoup de projets.

Environnement commercial
immédiat

Quelle est la nature des commerces proches du local ?
Il est naturellement préférable qu'ils soient en cohérence avec l'activité projetée. En effet, plusieurs boutiques de même nature ou d'offres complémentaires créent une attraction de clientèle.

Exemple : créer une boutique de mode féminine dans une rue où il n'y a aucun magasin d'équipement de la personne, "coincée" entre un magasin de vins fins et une marbrerie d'articles funéraires, ne présente pas les conditions idéales pour réussir !

Longueur et exposition de la
vitrine
Si la vitrine peut être exiguë quand l'activité ne consiste pas à proposer un choix d'objets ou de produits à la vente (ex : cordonnerie), dans tous les autres cas, elle doit avoir une dimension minimale suffisante (5 m) pour capter l'attention et crédibiliser l'offre que l'on propose, en présentant un choix suffisant d'articles.

Exemple : Un magasin en coin de rue, ayant deux vitrines, présente un maximum d'avantages.
Surface de vente et surface de
stockage
Ces critères sont plus faciles à prendre en compte : les surfaces doivent être en cohérence par rapport aux exigences de l'activité envisagée.
Agencements et matériels
disponibles
IDEM
Coût d'acquisition Il faut tenir compte de l'ensemble des éléments constitutifs du coût d'acquisition du local :
- Pas de porte ou droit au bail ? Si droit au bail, quelle est la durée restant jusqu'au terme du bail ?
- Frais d'acquisition ?
- Montant du loyer ? Modalités de révision du loyer ? etc.
État des locaux et travaux à
réaliser nécessairement

Les réparations dans de "vieux" locaux réservent très souvent des surprises désagréables.
Qu'en est-il des mises aux normes obligatoires ?

Opportunités pour une
évolution ultérieure d'activité

Le secteur du commerce de détail est en perpétuelle évolution. Il faut toujours être à l'affût et anticiper.

Peut-être un jour l'entreprise devra-t-elle adhérer à une franchise, qui souvent impose des normes ou contraint à adjoindre une activité complémentaire ?
Le local permettrait-il cela ?

 

 1 | 2 | 3  Suivant >

Création d'entreprise, reprise d'entreprise | AFE, Agence France Entrepreneur

Sites thématiques :  

Entreprises des quartiers   Elles entreprennent