En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt et nous permettre d'analyser notre trafic. A l’aide de cookies, les régies publicitaires présentes sur les pages de notre site partagent également des informations sur l'utilisation de notre site avec leurs propres partenaires. En savoir plus
Suivez l'actualité de la création d'entreprise en recevant gratuitement, chaque semaine la lettre de l'Agence France Entrepreneur
Je suis déjà abonné(e)
Oui je m'abonne
Connexion Fermer
Saisissez votre email puis cliquez sur le bouton OK. Votre mot de passe vous sera envoyé d'ici quelques minutes.

Publicité

L'analyse des contraintes dans un projet de création d'entreprise

Envoyer à un amiAjouter à ma malletteImprimer

Après avoir défini - de manière précise et par écrit - son idée, on est en mesure de déterminer et d'analyser les différentes contraintes inhérentes à son projet.

La notion de "contrainte" doit se comprendre comme :
- une exigence : par exemple, une obligation d'obtenir une licence d'exploitation,
- un élément de vulnérabilité : par exemple la pénurie de personnels dans la qualification nécessaire au projet,
- un danger latent : par exemple le risque de piratage par plus puissant que soi.

Il est donc capital de bien repérer ces contraintes et de déterminer comment elles pourraient être atténuées, surmontées ou supprimées.   


  Contraintes propres au produit ou à la prestation

La nature du produit ou de la prestation, ses caractéristiques, son processus de fabrication ou de mise sur le marché... sont sources de contraintes qu'il ne faut pas négliger.

Exemples :

Le projet consiste : Il faudra tenir compte :
à fabriquer un produit de luxe.

- du coût de création d'une marque,
- du coût d'un "packaging" adapté,
- des modalités de distribution spécifiques (réseau sélectif).

à vendre un produit issu d'un effet de mode. - de la courte durée d'exploitation économique de ce produit.
à vendre un produit volumineux et de faible valeur. - du coût du stockage de ces objets.
à exercer une activité axée autour d'un produit dangereux ou à forte nuisance. - des réactions spontanément hostiles du voisinage,
- des mouvements de protection de la nature ou de consommateurs pouvant paralyser le projet.
à fabriquer ou vendre un produit nécessitant des matières ou des compétences rares. - des risques liés à l'approvisionnement ou au processus de fabrication.
à proposer une prestation ayant une image négative ou manquant de lisibilité pour le public. - des efforts de communication à faire pour inspirer confiance et faire comprendre aux futurs clients les avantages spécifiques de l'offre.
à proposer une prestation nouvelle, mais facilement copiable. - de la nécessité de se faire connaître très vite pour conquérir le plus possible de parts de marché.


  Contraintes de marché

Selon la nature du produit ou de la prestation, selon l'évolution des modes de consommation, des moeurs ou des modes de vie, un marché peut être :
- nouveau,
- en croissance,
- en pleine maturité,
- en déclin,
- saturé,
- fermé,
- dépendant d'un autre marché,
- captif,
- peu solvable,
- très éclaté,
etc.

Force est de constater que le marché du téléphone portable à constamment évolué ces dernières années (d'un marché à créer, puis en émergence il est désormais mature et excessivement concurrentiel).

Exemples :

Le marché est : Il faudra prévoir :
à créer.

- des frais de communication et de prospection importants,
- le temps de réaction de la clientèle face à une innovation technologique de rupture.

très encombré. - les moyens qui permettront de se démarquer de ses concurrents, les "petits plus" à apporter à la clientèle.
dominé par des grands groupes. - les moyens à mettre en oeuvre pour être en mesure de se confronter avec eux .

 1 | 2  Suivant >

Création d'entreprise, reprise d'entreprise | AFE, Agence France Entrepreneur

Sites thématiques :  

Entreprises des quartiers   Elles entreprennent