En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt et nous permettre d'analyser notre trafic. A l’aide de cookies, les régies publicitaires présentes sur les pages de notre site partagent également des informations sur l'utilisation de notre site avec leurs propres partenaires. En savoir plus
Suivez l’actualité de la création d’entreprise en recevant gratuitement, deux fois par mois la lettre de l'Agence France Entrepreneur
Vous êtes déjà inscrit sur le site de l'AFE,
Pour vous abonner à notre lettre d'information
saisissez votre mot de passe et cliquez sur valider
Valider
Non merci je suis déjà abonné(e) Oui je m'abonne
Connexion Fermer
Saisissez votre email puis cliquez sur le bouton OK. Votre mot de passe vous sera envoyé d'ici quelques minutes.

Publicité

Protéger son idée

Envoyer à un amiAjouter à ma malletteImprimer

L'idée en soi ne peut être protégée ! Seule peut l'être la forme selon laquelle elle s'exprime : invention, marque, création littéraire ou artistique, dessin ou modèle, etc.
Par exemple, proposer des cours particuliers de peinture sur internet en utilisant skype ne pourra empêcher un autre professionnel de reprendre cette idée et de créer un site concurrent.
Par contre, s'il s'agit d'une méthode totalement innovante ou si vous avez trouvé un nom original qui identifie le concept, ils pourront être protégés au titre du droit d'auteur pour la méthode et au titre du droit des marques pour le nom.

triangle.gif En savoir plus sur :
- La protection d'une invention
- Le dépôt d'une marque
- La protection d'un logiciel
- Le dépôt d'un modèle
- La réservation d'un nom de domaine


D'une manière générale, on a intérêt à se constituer des éléments de preuve attestant que l'on est bien à l'origine d'une idée :
- soit parce que celle-ci n'est pas encore concrétisée et qu'on se trouve dans l'obligation de la divulguer à des tiers ou à des financeurs potentiels par exemple,
- soit pour faire valoir son droit d'auteur, s'il s'agit d'une création littéraire ou artistique,
- soit pour ne pas divulguer un secret de fabrique en déposant un brevet,
- soit pour revendiquer le droit d'exploiter, à titre personnel, une invention malgré l'existence d'un brevet déposé par un tiers,
- soit enfin pour se laisser le droit d'exercer une action en revendication de propriété d'une invention.

Pour cela, il exite plusieurs possibilités :

  Utiliser l'enveloppe Soleau

Cette enveloppe, mise à la disposition par l'Inpi (Institut national de la propriété industrielle), permet de se constituer, facilement et à peu de frais, la preuve de la date d'une création ou d'une idée.
Elle comporte deux compartiments. L'utilisateur introduit un exemplaire (ou une reproduction) de sa création dans chacun des compartiments de l'enveloppe, puis l'adresse à l'Inpi après l'avoir pliée et cachetée.
L'Inpi, après enregistrement et perforation de l'enveloppe, retourne un compartiment à l'utilisateur et conserve l'autre pendant 5 ans pour être produit en justice le cas échéant.

Prix : 15 euros.
Durée : 5 ans, renouvelable.
En savoir plus

  Déposer un document retranscrivant l'idée auprès de la SGDL (Société des gens de lettres)

Le dépôt est reçu pour une durée de 4 ans, renouvelable.
Son coût : 45 euros.
En savoir plus

  Faire établir un constat d'huissier ou un acte notarié.

Son coût est variable selon les prestataires.
Sa durée est illimitée.

  Utiliser un service de dépôt en ligne.

Principaux sites nationaux :

Cleo SGDL 
- Copyrightfrance
- Dépôt concept

- eAuteur
- e-coffrefort

- Ma preuve
...



Janvier 2015


Création d'entreprise, reprise d'entreprise | AFE, Agence France Entrepreneur

Plan du site

Sites thématiques :