En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt et nous permettre d'analyser notre trafic. A l’aide de cookies, les régies publicitaires présentes sur les pages de notre site partagent également des informations sur l'utilisation de notre site avec leurs propres partenaires. En savoir plus
Suivez l'actualité de la création d'entreprise en recevant gratuitement, chaque semaine la lettre de l'Agence France Entrepreneur
Je suis déjà abonné(e)
Oui je m'abonne
Connexion Fermer
Saisissez votre email puis cliquez sur le bouton OK. Votre mot de passe vous sera envoyé d'ici quelques minutes.

Publicité

  • Vous êtes ici :
  • Etapes de la création
  • > Le projet personnel est déterminant dans un projet de création d'entreprise

Le projet personnel est déterminant dans un projet de création d'entreprise

Envoyer à un amiAjouter à ma malletteImprimer


Quelle que soit l'origine de votre projet, il est indispensable, pour lui donner un maximum de chances de réussite, de vérifier sa cohérence avec votre projet personnel de créateur.

Les porteurs de projet négligent malheureusement trop souvent cette étape pour se concentrer uniquement sur la faisabilité commerciale, financière et juridique de leur projet.
C'est une erreur ! La maturation d'une idée doit impérativement tenir compte d'éléments plus personnels.
Choisir de créer ne se résume pas à un choix de biens et de services à produire et à commercialiser, c'est aussi le choix d'un mode de vie particulier, qui doit être en cohérence avec les exigences du projet.

Vérifier cette cohérence suppose donc :
 de définir votre projet personnel de créateur,
 d'analyser les contraintes et exigences inhérentes à votre projet économique, en vous assurant qu'elles peuvent être surmontées,
 de vérifier qu'il n'y a pas de contradictions entre les deux projets (personnel et économique), 
 d'évaluer, s'il y a lieu, les écarts et les actions correctrices à mener.


  Le bilan personnel

La réussite d'une entreprise ne dépend pas uniquement d'évènements extérieurs.
Vos contraintes, vos motivations et objectifs personnels, vos compétences et expériences sont des éléments très importants à prendre en considération !

  Vos contraintes personnelles

En devenant chef d'entreprise, vous allez devoir passer d'une certaine situation personnelle à une autre, où, par nature, règnent l'imprévu et l'aléatoire.
Vous devez donc prendre en compte les caractéristiques de votre situation présente et vérifier leur compatibilité avec la situation engendrée par la création de l'entreprise.

 Pourrez-vous dégager suffisamment de temps pour étudier et préparer correctement votre projet, compte tenu de votre situation actuelle ?
Ayez en tête que "Créer en catastrophe conduit généralement à la catastrophe !"
Une bonne préparation peut prendre entre six mois et deux ans et il est préférable de vous y consacrer pleinement.

 Votre entourage adhère-t-il au projet ? Cette adhésion est très importante, en particulier celle de votre conjoint, qui peut vous apporter une aide psychologique et matérielle en prenant en charge certaines tâches.
Votre famille sera-t-elle prête à consentir certains sacrifices pendant la phase de démarrage de l'entreprise : déménagement éventuel, nouvelles conditions de vie familiale défavorables (moins de temps libre, moins de congés), baisse du niveau de vie ?
Si le projet n'est pas partagé par l'entourage, des tensions peuvent très vite se créer !

 Vos charges familiales sont-elles compatibles avec le projet ? Cette question sera primordiale si vous ne bénéficiez pas de sources de revenus en attendant la montée en puissance de l'entreprise : salaire de votre conjoint ou revenus fonciers par exemple.

 Votre apport financier personnel est-il suffisant pour chercher des financements complémentaires et convaincre des partenaires financiers ? (Il doit représenter au minimum 30 % de vos besoins financiers.)

 L'entreprise pourra-t-elle générer, en temps voulu, le revenu minimal vital qui vous est nécessaire, compte tenu de vos charges financières actuelles : crédits personnels en cours, pension alimentaire, frais de scolarité élevés,... ? Les revenus que vous souhaitez obtenir sont-ils réalistes par rapport aux potentialités de l'affaire ?

 Votre santé est-elle compatible avec les exigences du projet ? Notamment lorsqu'il faudra faire face à des périodes d'intense charge de travail ?
N'oublions pas que la création d'une entreprise s'avère source non négligeable de stress.

 Enfin, votre statut actuel vous impose-t-il certaines choses, ou vous donne-t-il au contraire certains droits ? Si vous êtes salarié, demandeur d'emploi, retraité, fonctionnaire, mineur, étranger, marié... lisez attentivement les documents qui vous concernent dans la rubrique Le porteur de projet du site de l'AFE (voir menu de gauche).

  Vos motivations et objectifs personnels

On ne crée pas une entreprise sans raison précise. Les motivations ne sont pas toujours toutes clairement exprimées et certaines peuvent entraîner des déconvenues.
Il faut donc vous poser, en toute conscience, la question : pourquoi est-ce que je veux créer une entreprise ?"

 Par goût des responsabilités ?

 Serez-vous capable de prendre seul des décisions stratégiques qui s'imposeront ?

 Pour vivre un partenariat ?

 Avez-vous avec vos futurs partenaires les mêmes motivations, la même idée de l'entreprise que vous voulez créer et de la place que vous souhaitez y occuper ?

 Pour travailler avec votre conjoint ?

 Réfléchissez bien… outre les problèmes relationnels susceptibles de se poser, une seule source de revenu peut être dangereuse pour le couple...
Par ailleurs, êtes-vous certain de ne pas croire au projet... parceque votre conjoint y croit ? Redoublez d'esprit critique !

 Pour développer une entreprise et en faire, à terme, une entreprise importante ?

 Ne négligez pas le temps de préparation d'un tel projet.

 Pour mettre en pratique une idée qui vous  obsède depuis un certain
temps ?

 Mais une obsession ne doit pas être aveuglante...

 Pour acquérir une indépendance ?

 Assurez-vous que cette motivation ne vous conduira pas à certaines erreurs, comme, par exemple, vous isoler, refuser l'aide et le conseil de professionnels. Et soyez conscient que, dans certaines activités, la pression permanente de la clientèle altère beaucoup cette notion d'indépendance !

 Pour atteindre une certaine position sociale ?

 Avez-vous conscience des nouvelles obligations que vous devrez supporter en contrepartie ?

 Pour concrétiser un rêve, une passion ?

 Une passion ne doit pas pousser à se masquer la réalité...

 Pour vous réaliser, changer de vie ?

 Serez-vous prêt à accepter un changement brutal (changement d'environnement, changement de rythme,...) ?

 Pour disposer d'un revenu
immédiat ?

 Des décalages peuvent exister entre le démarrage de l'activité et les premières rentrées d'argent...

 Pour exploiter une opportunité ?

 Si celle-ci vous "tombe dessus", êtes-vous réellement fait pour la création d'entreprise si vous n'avez jamais évoqué cette perspective auparavant ?

 Pour augmenter vos revenus, votre patrimoine ?

 L'argent est une motivation qui ne doit pas occulter l'examen critique des potentialités de l'entreprise envisagée.


Certaines raisons sont un gage de succès, car il s'agit de motifs impérieux pour lesquels vous serez prêt à tous les sacrifices.
D'autres motivations risquent au contraire de se révéler néfastes pour la bonne préparation de votre projet, car elles vous pousseront à monter l'entreprise - quoi qu'il arrive - sans tenir compte de la réalité.

  Vos compétences

Un créateur doit posséder à la fois :

 Une personnalité dont les traits les plus marquants seront, ou non, adaptés aux qualités qu'il est nécessaire de posséder pour mener à bien le projet.
Par exemple : un compagnon menuisier timide et introverti pourra difficilement se lancer seul en tant qu'artisan dans le métier de cuisiniste. En effet, le marché de la cuisine pour les particuliers est le théâtre de luttes âpres entre distributeurs ayant une force commerciale très agressive.

 Un potentiel, c'est-à-dire une capacité personnelle d'action, de résistance physique, de solidité psychologique, d'entregent, de débrouillardise, de capacité à rebondir, ...
Cette capacité sera, ou non, suffisante pour faire face aux aléas du démarrage et de la conduite de l'entreprise.
Par exemple : un créateur souhaitant se lancer dans un projet nécessitant une présence active quotidienne de 12 heures, 6 jours par semaine, devra vérifier que sa santé le lui permettra.

 Des connaissances et compétences techniques, commerciales, de gestionnaire qui s'avéreront adaptées ou manquantes pour les besoins du projet.

 Une expérience : les activités antérieures, en particulier professionnelles, peuvent être un atout important si elles sont en relation avec le projet.
Le professionnalisme est une condition de succès, de même qu'un tissu relationnel important dans le milieu concerné.
A l'occasion d'une création, les connaissances et l'expérience acquises demandent, bien souvent, à être complétées par une formation adéquate.


  L'analyse de contraintes du projet

A ce stade de la réflexion, vous devez être en mesure de déterminer les contraintes inhérentes à votre projet, qui concernent  :

 Le produit ou la prestation : sa nature, ses caractéristiques, son processus de fabrication ou de mise sur le marché,...

 Le marché : celui-ci peut être nouveau, en décollage, en pleine maturité, en déclin, saturé, fermé, peu solvable, très éclaté,...

 Les moyens à mettre en oeuvre (les processus de fabrication, de commercialisation, de communication, de gestion, de service après vente, ...) peuvent entraîner des contraintes importantes.

 La législation : de l'existence de contraintes légales (ex. : accès à la profession, règlementation relative à la sécurité, ...) peuvent dépendre la faisabilité et la viabilité du projet. Pour obtenir des informations sur la législation relative à votre activité, reportez-vous à la rubrique Secteurs d'activité du site de l'AFE. En savoir plus

Un long travail de réflexion doit mettre en évidence ces contraintes,  considérer qu'elles seront surmontables et déterminer, en parallèle, les parades qui s'avèreront nécessaires.

 Pour vous aider dans cette analyse : téléchargez le guide de l'AFE intitulé Evaluer son idée de création et procurez-vous le dossier Projecteurs correspondant à votre activité. Vous gagnerez ainsi un temps précieux !


  La cohérence homme / projet

Les écarts entre :
- le temps, l'organisation, les compétences nécessaires au projet, d'une part,
- vos atouts et compétences personnels, d'autre part,
vont vous permettre de prendre une décision :

 passer à une seconde phase : le montage du projet d'entreprise,
 renoncer à un projet qui présente trop de risques,
ou le différer pour chercher un complément de temps, de ressources financières ou de formation.

Dans ce dernier cas, des actions correctives doivent être envisagées en évaluant préalablement leur coût et leur délai. Selon les cas, il pourra s'agir par exemple :

 pour vous donner du temps, de demander un congé création d'entreprise ou d'envisager une démission ou un travail à temps partiel, En savoir plus

 pour compléter vos ressources financières, de libérer quelques liquidités, de solliciter vos proches (famille et relations), ou encore de modifier certains objectifs du projet de manière à en abaisser le coût,

 pour accroître vos compétences, d'envisager une formation, de surveiller certains de vos défauts et de valoriser vos points forts, ou encore de rechercher des associés ayant une expérience et un savoir-faire complémentaires.


Août 2015


N'oubliez pas la matrice SWOT
Bonjour et merci pour votre guide, que je trouve très pertinent. Je pense qu'il est important de connaître les motivations et objectifs personnels mais j'ose dire qu'il vaut mieux être réaliste qu'optimiste. C'est pourquoi votre article m'a rappelé la matrice SWOT. Cet outil intervient dans le business plan et permet d'analyser, comme le dit son nom les atouts (Strengths), les points faibles (Weakenesses), les opportunités (Opportunities) et les risques (Threats), aussi bien intérieurs qu'extérieurs, c'est-à-dire de votre projet (produits, services, équipe, partenaires) et du marché (tendances, concurrence, législation, développements technologiques). Bien plus qu'être motivé, il faut surtout être bien préparé et avoir déjà des solutions à tout problème avant même qu'il survienne. Certes, la motivation donne la force pour commencer mais c'est la bonne préparation contre toute contrainte, qui pourra déterminer si votre projet survit ou pas. Repérez donc les faiblesses et détectez les risques pour les surmonter. Bonne chance et merci encore :)
Posté par PascalDG, 27/10/2015 14:08
Activité de services à Marseille
Merci pour cet article qui m'a aidé à murir mon projet : ça y est, je me lance après 6 mois de préparation intensive :)
Posté par Merci (services-location-saisonniere.com), 01/05/2013 22:03
La culture de l'entreprenariat
En France, l'incitation à l'entreprenariat est beaucoup moins ancrée dans la culture comparée à certains pays (Ex : USA), les barrières à l'entrée sont également plus difficiles car les banques sont plus réticentes à prêter à des jeunes. Il faut donc s'efforcer de justifier la pérennité et la rentabilité d'un projet. Pour cela vous devez établir un business plan cohérent et vous posez les bonnes questions à savoir : qui va utiliser mon service, mon produit ? Dans quel besoin ? . C'est ce qui m'a amené à lancer ma boîte il y a deux ans.
Posté par Withdesigners (withdesigners.com), 07/08/2012 16:41
Soyez corageux et tenace
Soyez courageux et tenace, J'ai un projet depuis 2 ans mais j'ai du faire face à des obstacles imprévus dans la franchise du fait de la vente de la société et du retournement du marché. En parallèle j'ai su m'entourer de conseillrs juridiques etc. J'ai maintenant plus de maturité et d'expérience pour me lancer sur le même projet via internet. Il est important de bien connaître le marché et l'évolution des techniques pour ne pas échouer, et apporter au moins 1/3 en capital pour bien négocier avec son banquier. Bon nombre de réalisations échouent faute de trésorerie, ou prévisionnels trop ambitieux, il vaut mieux être prudent voir pessimiste sur le chiffre d'affaires attendu que trop optimiste. Perdre un client important peut faire échouer toute une mécanique financière... Bien assurer ses arrières et obtenir l'accord de son conjoint et la famille avant tout ! C'est une aventure certes passionnante mais pas sans risque (bien évaluer les risques, après on se lance !)
Posté par isabe575, 06/06/2012 23:04
Capital de départ
Une des erreurs le plus souvent commise, est de vouloir démarrer sans aucun capital ni apport personnel. Il est parfois préférable de rester salarié quelques mois supplémentaires afin d'économiser que de vouloir entreprendre trop vite et de voir son projet échouer par manque de capitaux. N'oubliez pas non plus qu'il est plus facile de convaincre un établissement financier de vous acorder un prêt si vous apportez déjà vous même un % raisonnable.
Posté par Corteix (forum-pour-entrepreneurs.com), 24/03/2012 09:19
Se lancer à la sortie des études
Ayant fais l'expérience en 2007 de se lancer à la sortie des études, je peux témoigner des avantages qu'on peut en tirer : - une expérience incroyable et une montée en compétence extrêmement rapide - aucune contrainte si vous n'avez pas d'enfant / de prêt sur le dos - la carrière ne sera pas impactée négativement en cas d'échec Cependant vous ne bénéficiez pas d'avantages qu'on les salariés à se lancer dans l'entrepreneuriat, ces derniers bénéficiant souvent du chômage via un départ à l'amiable. Des débuts difficiles à prévoir !
Posté par LienCrédit (http://liencredit.fr), 02/03/2012 12:51
Un petit com'
Je pense qu'en même qu'il faut avoir pas mal d'affinités avec son domaine d'activité car la personne créatrice de projet va passer énormément de temps sur sa création !
Posté par Steph (www.actuliens.com/), 17/01/2012 14:10
aides
En ce qui me concerne les aides étaient là ou j'en avais besoin. J'avoue que sans Pôle Emploi je n'en serais pas là où j'en suis actuellement. C'est grâce aussi à d'autres réseaux d'entrepreneurs que je peux poser mes questions et obtenir des réponses claires et valides. L'entrepreneur peut être accompagné, qu'il en profite.
Posté par Vivien Blasquez (www.vivien-blasquez.fr), 12/01/2012 13:39
Ne pas compter les heures
Quel que soit le projet, il faut une grande volonté, de la passion et ne pas compter ses heures ! Avoir une entourage solide aide beaucoup à "tenir bon" : créer son entreprise est un parcours sinueux qui nécessite une forte motivation. Bon courage à tous :)
Posté par Caroline (www.hellocoton.fr/mapage/comme-un-oiseau-fait-son-nid), 06/01/2012 09:50
Des dispositifs qui peuvent vous aider à mettre le pied à l'étrier
Il n'est pas anodin de lancer son entreprise, heureusement pas mal de dispositifs ont vu le jour, dernièrement le statut d'auto entrepreneur qui permet de tester la faisabilité d'une entreprise individuelle ; ce peut-être une bonne façon de limiter les risques. De mon côté, il y a près de 6 ans, c'est par le biais de la Maison des Artistes que j'ai osé me lancer, mais ce statut est réservé aux artistes plasticiens. Bonne chance à ceux qui se lancent !
Posté par Anthony (www.graphic-instinct.com/), 05/01/2012 22:44
Bilan personnel
Comme très bien décris dans l'article, le bilan personnel est quelque chose de très important avant même d'entreprendre toutes démarches. Un introspection méticuleuse s'impose !
Posté par Murat (ipad-3.eu), 16/12/2011 16:57
Beaucoup de stress !
"Créer sa propre entreprise est à la fois libérateur, mais aussi écrasant de responsabilité" => tout à fait d'accord, je me suis lancé dans la création de e-commerce et je peux vous dire qu'être à son compte c'est plus de responsabilité mais aussi et surtout plus de stress (ça c'est les mauvais côté), pour ce qui est des bons côtés...
Posté par Jack (agence-tijara.com), 09/11/2011 10:50
Création d'entreprise
Créer sa propre entreprise est à la fois libérateur, mais aussi écrasant de responsabilité. Votre article fait très bien le tour des questions à se poser et beaucoup gagneraient à le lire avant ET après la création d'un business. Son contenu remet les pendules à l'heure juste !
Posté par Tony (http://www.HomeChicHome.com), 01/11/2011 17:19
Fiche très pertinente
Bravo pour cette fiche très pertinente. La création d'entreprise est un des paramètres de l'équation d'une vie. Pour arriver au bon résultat, il faut considérer chacun des paramètres selon un équilibre qui nous est propre et réaliste. Sympa de savoir que d'autres personnes vivent la même réalité.
Posté par Anne (www.artduweekend.com), 25/07/2011 17:22
Une page à lire pour tout créateur d'entreprise
Il est vrai qu'il faut beaucoup réfléchir avant de se lancer sur la cohérence de son projet avec ses compétences et sa personnalité. Le porteur de projet va passer un temps énorme dans le secteur qu'il aura choisi, donc il faut être sûr : 1/ d'avoir de fortes affinités avec se secteur, 2/ de ne pas s'en lasser quand ça devient plus qu'un hobby. Heureusement, en me lançant dans la décoration je ne pense pas m'être trompé pour l'instant ! J'espère que ça durera. Bon courage à tous!
Posté par Raph (www.artisansdesiam.com), 31/05/2011 09:50
Conseil
Si je puis donner un conseil, je dirais qu'il faut investir très petit et être très créatif, actif et réactif au monde qui nous entoure. Quand il s'agit d'un commerce, il faut aimer les gens sinon, ça ne fonctionne pas. Je suis en train de faire mon plan de création d'entreprise, mais j'aurais un boulot en annexe au cas où cela ne marche pas.
Posté par custom essays, 13/04/2011 12:15
Pas très rassurant mais prévenant
Toute la difficulté est de passer du statut "rassurant" de salarié à celui plus risqué d'entrepreneur. Je n'ai pas encore sauté le pas et cet article n'est pas fait pour me rassurer. Il explique justement bien les risques inhérents. Merci donc !
Posté par Eric (http://www.index-assurance.fr), 21/12/2010 18:10
Mon avis
J'ai démarré mon entreprise en novembre 2009, il est difficile en étant salarié de trouver son "rythme de croisière" en tant que patron. Il faut surtout penser que ce qui compte avant tout, c'est ramener des clients, du chiffre d'affaires et de ne pas sacrifier ses marges pour y arriver. Inutile de penser à la déco de votre bureau, le temps est compté !
Posté par Mandataire auto (http://www.comparemandataire.fr), 20/08/2010 09:07
Bon courage
"Pour ma part les contraintes personnelles sont les plus dures à gérer, c'est un point très important que l'on sous-estime parfois un peu trop et qui est très bien décrit dans cet article."
Je suis bien d'accord avec toi, j'ai toutefois sauté le pas et créé ma société, et c'est tant mieux.
Bon courage à ceux qui veulent aussi se lancer dans l'aventure.
Posté par Johan (http://www.assurances.info/), 27/07/2010 14:59
Courage !
En effet fiche très bien réalisée avec des informations très pertinentes. J'ai personnellement créé mon entreprise il y a bientôt deux ans et c'est vrai que c'est une étape à franchir. Il faut s'y préparer car c'est une période difficile mais tellement excitante ! Il ne faudra jamais baisser les bras. Bon courage à ceux qui se lancent dans la création d'entreprise ou d'auto-entreprise.
Guillaume d'Affibet.com
Posté par Affibet (http://www.affibet.com), 23/04/2010 16:03
Pertinent
Des informations pertinentes qui révèlent les véritables difficultés à se lancer dans la création d'entreprise : l'entourage, les charges financières ... et le temps nécessaire à la réalisation d'un projet. Attention, il faudra certainement travailler le week-end !
Posté par jean01 (http://www.weekendo.com), 19/03/2010 14:08
Courage a tout le monde et surtout aux plus jeunes !
Bonjour à tous! J'ai 22 ans et un projet me tiens vraiment à coeur. Je sors des études (Bac+2) et ne trouvant toujours pas d'emploi j'ai décidé depuis un mois de faire revivre ma passion de toujours ; la peinture. J'ai décidé de vendre mes tableaux ainsi que des objets de décorations peints à la main. (J'ai passé l'étape de la présentation du projet à ma conseillère Pôle Emploi avec succès, ouf !) La préparation de ce projet me semble une montagne, malgré la simplicité du statut que j'ai choisis : l'auto-entreprise. Je dois tout d'abord passer mon code puis la conduite, car je n'ai pas encore le permis de conduire. En parallèle je suis actuellement en train de réaliser mon Business Plan (Etude de marché). C'est vrai que ce n'est pas donné à tout le monde de préparer un projet! Honnêtement, si je n'avais pas eu des années de cours de Droit - Marketing - Secrétariat - Economie- Gestion - Informatique etc. + un fiancé sorti d'une école de commerce (qui m'aide et me conseille énormément) et un peu d'expérience via quelques stages, il me serais impossible de faire ça toute seule. Alors j'aimerais adresser un message de courage à tous ceux qui veulent entreprendre, et en particulier les jeunes de mon âge. Prenez confiance en vous, étudiez bien votre projet, ne soyez pas trop empressés (un peu comme moi ;) Prenez le temps de bien vous préparer, et écoutez bien les critiques des autres. Bisou de Provence
Posté par Laure, 09/03/2010 15:42
Les aides
Pour ma part le système d'aides mis en place par Pole Emploi m'a permis de me lancer : ayant été licencié en Juillet 2009, j'ai pris connaissance des aides auprès de mon conseiller Pole Emploi qui m' a proposé un examen de mon projet qui a été validé, puis qui m'a conseillé le versement sous forme de capital des allocation chomage pour démarrer mon activité. Aujourd'hui et grâce à l'aide de conseils d''autres entrepreneurs membres du réseau OpenCoffee, j'ai une activité en constante progression et une vision claire de mon business pour les 12 prochains mois.
Posté par Nicolas Chevallier (http://www.nicolas-chevallier.fr), 22/01/2010 00:46
merci
Bonjour a tous
Après avoir lu ces commentaires, je me sens beaucoup mieux. Cela fait 6 mois que je suis sur mon projet de marque de vêtement ethnique. J'ai essuyé une très grosse déception dans une coopérative d'activité et d'emploi et je dois dire que ça m'a assommé. Je trouve que vous êtes tous courageux, je vais m'imprégner de vos messages et reprendre mon chemin, je m'étais un peu écarté. BONNE CHANCE A TOUS !
Posté par mouna, 19/10/2009 13:30
On y arrive !
Voila 6 mois que j'ai créé mon entreprise dans la retouche et la création. C'est un peu dur pour se faire connaitre, mais je m'accroche ! J'ai encore un projet dans la tête qui me trotte depuis longtemps et là je commence à m'y mettre sérieusement... Avec de la motivation et une famille qui vous soutient on y arrive ! Bon courage a tous !
Posté par gege, 09/09/2009 17:50
Soutien psychologique
Il est en effet très difficile de réussir un projet sans le soutien du conjoint. Mais il est encore plus difficile de trouver un collaborateur qui partage les même objectifs que vous ! Je le dis par expérience.
De manière générale, pour que votre projet avance, il vaut mieux s'entourer de personnes qui partagent vos valeurs et qui croient en vous. Dans le cas contraire, vous prenez le risque d'échouer.
Posté par bbgori, 09/09/2009 17:40
Pour ma part
Pour ma part les contraintes personnelles sont les plus dures à gérer, c'est un point très important que l'on sous-estime parfois un peu trop et qui est très bien décrit dans cet article.
Posté par Edouard (http://www.diakaz.com), 27/07/2009 15:33
Une famille unie ça aide beaucoup
Bonjour et bravo pour ce test complet. Avec un bon entourage cela devient plus simple. Si l'on connait peu les angoisses et le manque d'assurance c'est encore mieux (pour ne pas dire primordial). Comme je l'ai déjà lu si vous êtes sur cette page ce n'est pas par hasard ... Un jour ça devra se faire !
Posté par annie G, 13/05/2009 13:29
Un site riche et instructif pour les jeunes entrepreneurs
Le listing des atouts et exigences pour ce type de projet, ici proposé, a le mérite d'être synthétique et de permettre à une personne avertie d'en valoir un peu plus qu'une sans l'enliser dans l'immobilisme. Il reviendra à l'entrepreneur futur d'enrichir la palette de ses ressources en cas de déconvenues, et d'augmenter le nombre de raisons valables de poursuivre son chemin en pareils cas. Merci aux artisans du site. Je ne saurais trop recommander aux débutants de s'entourer de parrains tels que les pépinières d'entreprises, de se doter d'une documentation sérieuse en quantité et en qualité, sans baisser les bras aux premiers obstacles pourtant présent en tout domaine. Prévoir des statuts larges pour des évolutions aux formes variées sans procéder à une cessation d'activité, et valoriser pour autant que faire se peut constamment les sources d'auto-financement pour pérenniser son affaire... Bon courage à tous !
Posté par luckas32, 02/03/2009 15:42
Merci
Merci a toutes et tous de faire partager un instant très inportant de votre vie... car c'est le challenge de notre vie ! Quand on se retrouve sous les papiers, les démarches, on voit que nous sommes quelques milliers dans ce cas. C'est rassurant... Bon courage pour le futur !
Posté par korsik, 17/02/2009 16:41
Celui qui n'a pas d'objectif, ne risque pas de les atteindre
Chers créateurs ! Si vous êtes sur cette page, c'est que vous avez déjà l'esprit entrepreunarial ! Reste à faire murir le projet et se LANCER... Plus qu'une aventure, c'est une nouvelle vie qui commence lorsque l'on crée sa Boite, lorsque l'on SE CREE !!! Je suis en train de monter mon Business, et c'est vrai que c'est pas facile tous les jours (banquiers, locaux, clients...), mais hors de question que j'abandonne !!! Ce n'est pas seulement une question de volonté, c'est une question d'imagination... Il faut s'imaginer que l'on va réussir.. Bien entendu il faut essuyer les obstacles que nous sommes amener à rencontrer, et avancer ! Mais si le projet nous tient à coeur, tout paraît clair ! Avant même que je ne lise cette page (contraintes, motivations etc), je m'étais posée les mêmes questions ! Et ravie de voir que je suis cohérente ! Mes chers amis, Accrochez-vous ! Ne lâchez rien ! C'est la CLE !!!! Comme dit dans le titre, celui qui n'a pas d'objectif, ne risque pas de les atteindre... et accessoirement de ne pas les dépasser !
Posté par Libellule, 23/01/2009 09:43
Faire de sa passion son métier...
Et oui ça fait déjà longtemps que je travaille sur mon projet. J'ai juste besoin d'un petit coup de pouce comme certains d'entre vous. Il faut frapper à la bonne porte et être persévérant.
Posté par steph, 21/01/2009 18:40
Force et courage
Bonjour, à tous je porte moi aussi un projet à coeur depuis quelque années. Me cherchant depuis la 3eme g d'abord, suivi 5 formation dont la comptabilité, mécanique auto. Aujourd'hui, mon projet de monter mon affaire de vente de voitures d'occasion est sur le point d'aboutir à l'âge de 24ans, je tenais à dire que si vous vous sentez un peu perdus dans la vie un jour viendra ou tout paraîtra clair seulement il faut que ça arrive. Je me suis battu pour mon projet enchainant formation, travail où j'ai rencontré des personnes formidables qui avaient les mêmes projets, et grâce à eux je peux enfin construire quelque chose malgré mon jeune âge. Un GRAND merci pour tout ce que vous m'avez appris, apce y compris.
Posté par tchinchin, 27/12/2008 13:21
Il faut se lancer !
Lorsqu'on a une idée innovante et la motivation de la mener à bout, il n'y a aucune hésitation à avoir. Les faiblesses seront comblées au fur et à mesure de l'avancée du projet.
Moi j'ai lancé ma boite et je me sens vraiment libre. Je fais ce que je veux. Je n'ai de compte à rendre à personne et si ça ne marche pas, je sais à qui je dois en vouloir...
Posté par Creads (http://www.creads.org), 18/12/2008 15:51
Complément
Pour ma part les contraintes personnelles sont les plus dures à gérer, c'est un point très important que l'on sous-estime parfois un peu trop et qui est très bien décrit dans cet article.
Posté par Marie (http://www.from-thailand.com/), 08/12/2008 16:54
Le courage de réussite
Aujourd'hui dans une impasse très difficile, c'est à dire chômage, vente de la maison, divorce... je me suis lancé dans un projet que j'ai à coeur depuis mon enfance : reprendre un commerce en restauration ! J'ai donc pris contact avec ma banque, la chambre du commerce, l'apce, qui eux ne vous laisse pas tomber ! Et ce projet avance.
Ce message pour encourager les personnes qui sont dans le désespoir : N'hésitez pas : lancez vous !
Posté par gwena, 03/12/2008 09:09
Encouragements
Je tiens à remercier les différentes personnes qui inscrivent dans ces commentaires, leurs expériences, leur vécu, mais aussi de mettre en garde des différents obstacles à surmonter. Je suis actuellement porteur d'un projet (encore à l'état brut), que j'envisage très fortement de mener à terme. Je suis encore très jeune (à peine la vingtaine), je suis papa depuis 2 mois, mais je crois en mon projet et malgré les lourds obstacles que je pourrai rencontrer sur ma route (surtout d'un point de vue financier) je ferai tout mon possible pour faire vivre ma petite famille (pas forcément être riche!), mais aussi que ma petite fille soit fière de l'aboutissement de mes idées et des obstacles surmontés. Pour terminer, je tiens à vous encourager à porter votre projet à terme et surtout à vous entourer de "véritables" professionnels qui vous aideront à déceler les pièges d'un tel investissement...
Posté par Anto, 10/11/2008 12:25
garder espoir
Mettre en place un projet il faut qu'il soit mûrement réfléchi. Il doit permettre d'en vivre : c'est pour cela qu'existent toutes les analyses préalables de gestion et marketing. Je ne pense pas forcément qu'un créateur d'entreprise doit avoir une expérience spécifique dans le domaine où il souhaite investir ; cependant, il doit le connaître à fond. Attention, la création d'un restaurant par exemple nécessite plus que d'aimer la bonne nourriture ! Si je puis donner un conseil, je dirais qu'il faut investir très petit et être très créatif, actif et réactif au monde qui nous entoure. Quand il s'agit d'un commerce, il faut aimer les gens sinon, ça ne fonctionne pas. Je suis en train de faire mon plan de création d'entreprise, mais j'aurais un boulot en annexe au cas où cela ne marche pas. Il faut toujours être sur ses gardes et réaliste (ce qui ne veut pas dire pessimiste, en effet la volonté joue beaucoup)! Si tu te sens le courage d'entreprendre, fais-le en minimisant les risques, mais fais-le! Mais, il ne faut pas que ce soit juste une lubie. Par contre, nous avons besoin aujourd'hui d'entrepreneurs honnêtes et justes avec de vrais projets prêts à être insérés dans une économie nouvelle. Je te souhaite bonne chance et si tu crois en ton projet, fais tout ce qu'il faut pour y arriver. Mais essaye d'avoir toujours un quelque chose sous le coude dans le cas ou tu vois que cela va être plus difficile que prévu ou qu'il va y avoir des imprévus ! Mais il faut toujours garder confiance en soi.
Posté par alisha973, 06/10/2008 16:40
On se sent moins seul...
J'ai quitté l'école jeune et sans diplôme, mais j'ai toujours travaillé, des emplois précaires, bas salaire, en majorité dans la restauration. En même temps, j'ai acquis d'autres compétences de manière autodidacte ou auprès des personnes de tous bords que j'ai rencontrées. Aujourd'hui, à 37 ans et dans ma région, je ne trouve que de l'emploi à temps partiel, et pas la moindre possibilité de faire une "carrière"(il me reste minimum 30 ans encore à travailler, donc + que ce que j'ai fait jusque là) et surtout pas d'occuper des postes qui correspondent à mes compétences, vu que je n'ai pas le joli diplôme qui en atteste. Alors, c'est mon emploi que je veux créer. Or, je me retrouve toujours dans le même problème, acculée financièrement puisque je ne trouve pas d'emploi qui me permette de faire face à l'augmentation de la vie, j'ai encore moins d'économie pour investir un minimum...Total, je passe mon temps, à adapter mon projet à mes finances plutôt qu'à mes compétences ! Et petit tu commences, tout petit, tu finis ! Alors, je vais essayer de faire rentrer mon projet, dans le cadre d'une couveuse d'entreprises, pour au moins pouvoir rencontrer et discuter avec d'autres créateurs, et me sentir moins seule...
Posté par Janouskar (http://recycleriefctv.canalblog.com), 30/09/2008 13:54
vous avez raison
J'aime discuter et lire les commentaires de gens qui veulent réussir dans la vie ça redonne toujours du courage de voir qu'il y a des gens qui prennent le train en marche et non qui le regarde passer!!! Je suis comme vous je suis sur le point de créer ma première société et j'ai une chose a dire: vive l'administration française !!! (pourtant bien obligatoire). Heureusement que certaines personnes sont là pour prodiguer de bon et précieux conseils ça aide à avancer plus rapidement ! encore merci pour vos commentaires tous plus intéressant et passionnant les uns que les autres !
Posté par jodu54, 13/08/2008 11:49
Financement, remboursements... attention !!!!
Aujourd'hui dans une impasse, je suis obligé pour ne pas tout perdre de vendre mon entreprise… Attention aux comptes prévisionnels réalisés par des "pseudo conseillers bancaires" ! Les prévisionnels, doivent être établis par des comptables, voire par des experts comptables et prendre en considération la durée des remboursements, les charges sociales, mais aussi vos premières vacances… Tout cela doit être calculé pour avoir un bon départ. Le panel est grand : trésorerie, charges, remboursements, découverts, etc. Un excellent comptable avec obligation de résultat vous sortira de tous ces pièges qui peuvent à terme faire mourir votre entreprise. Je ne désespère pas de rebondir et de recommencer… mais, cette fois-ci, entouré de professionnels, qui ne coutent en réalité pas cher quand on a l'esprit tranquille pour gérer son entreprise.
Posté par bonanza, 06/02/2008 14:31
Rêve deviendras-tu réalité ?
Il y a beaucoup de contrainte certes, mais il faut bien réfléchir avant d'agir il ne faut surtout pas partir sur un coup de tête. Il y aura certes des hauts et des bas, mais il ne faut pas se décourager à la première difficulté. C'est l'essentiel.
Posté par AD Kalei (http://axelreno.skyrock.com), 02/02/2008 12:14
Petite parenthèse
C'est assez intéressant de lire ces commentaires de personnes désireuses plus que tout de créer leur entreprise et d'être enfin leur propre patron ! En fait, dans mon cas c'est plutôt le contraire : j'ai été mon propre patron pendant plusieurs années, j'ai dirigé des entreprises dans des domaines différents mais aujourd'hui je désire mettre mes acquis et compétences au service des autres. Vous vous demandez certainement pourquoi ? En fait, diriger une entreprise ne veut pas dire simplement être son propre patron, assouvir sa passion, faire ce que l'on veut quand on veut... Les contraintes sont beaucoup plus importantes, la plupart sont surmontables, encore faut-il avoir les moyens de le faire. Il y a un aspect qui vraiment m'a décidée à ne plus avoir d'entreprise ce sont les charges trop importantes, tous les chèques qu'il faut établir mensuellement, trimestriellement et annuellement aux différents organismes étatiques. Je sais bien que cet argent est utile à d'autres, qu'il faut ces cotisations... (même si à mon sens elles sont trop importantes), mais quand parfois vous travaillez jusqu'a 16h par jour parceque vous n'avez pas le choix et que vous ne récoltez pas vraiment le fruit de votre travail mais que le fruit est coupé en deux et donné, je vous assure que ce n'est pas très plaisant ! Je ne cherche pas à décourager, d'ailleurs maintenant je suis consultante auprès des créateurs d'entreprises... donc j'essaye plutôt d'aider les gens à concrétiser leur projet, mais d'une manière réfléchie et totalement calculée.
Je trouve que ces quelques conseils de l'AFE sont vraiment précieux, et si l'on respecte toutes les étapes, le risque sera mesuré.
Bonne chance a tous !
Posté par Assia1, 30/01/2008 21:28
Un rêve se met en marche !
Ce rêve là, je l'ai fait mille fois ! Je me suis toujours dit que ce n'était qu'un rêve et que cela ne pouvait pas arriver. En même temps je n'entreprenais rien donc il n'y avait pas de risque pour que cela vienne. Depuis que j'ai intégré la formation porteur de projet (le 05/11/2007) il me semble que ce rêve a des chances de se concrétiser. Créer un projet dont je rêve depuis toujours, à 48 ans, avec mon expérience, mes compétences, ma volonté de ne pas brûler les étapes. Avec tout ce que j'y mets pour écouter, entendre, analyser les informations reçues... Les prendre, les trier, les adapter. Remettre en cause ce que je croyais vrai, découvrir ce auquel je n'avais même pas pensé, le prendre en compte pour élargir la pensée mais aussi fixer des limites sans lesquelles le rêve pourrait bien devenir un cauchemar ! Si cela fonctionne au bout du compte quel bonheur ! Et si cela ne fonctionne pas... J'aurai au moins essayé et c'est cela qui vaut la peine. C'est une aventure qui ne peut qu'apporter des bénéfices sur son évolution personnelle, professionnelle même si elle ne peut aboutir dans la finalité que l'on était en droit d'attendre. Parfois il faut accepter que l'on peut s'être trompé. C'est mieux que d'avoir des regrets de ne pas l'avoir tentée. Je souhaite à chacun de vivre cette aventure là !!!
Posté par Isababe, 27/01/2008 18:58
Du rêve à la réalité
Lorsque vous recevez en permanence des compliments dans le travail que vous accomplissez pour le compte d'autruit et que vous sentez que vous pouvez mieux faire... mais qu'on ne vous en donne pas l'opportunité, vous vous dites "si c'était moi le patron, j'aurais fait comme ça". Je crois qu'à ce moment quelque chose vient de naître en vous et lvous commencez à rêver d'être un jour patron.
Posté par lelharo, 25/01/2008 10:44
Se lancer
Etant au contact d'animaux depuis toujours, mon rêve le plus grand est de travailler à leurs côtés. Je me suis posé beaucoup de questions : que faire...? toiletteuse, éleveuse... beaucoup de choix mais souvent des contraintes. J'y ai beaucoup réfléchi je voulais vraiment avoir un contact avec les chiens, les chats et les chevaux. J'ai finalement le projet d'ouvrir une pension. je suis très motivée et j'ai vraiment hâte d'y être, mais j'ai aussi très peur. Ca ma fait beaucoup de bien de lire les infos et les commentaires. Merci et bonne chance à tous!
Posté par aur, 28/11/2007 22:09
travail
Pour mettre en place un projet il faut qu'il soit mûrement réfléchi. Il doit permettre d'en vivre : c'est pour cela qu'existent toutes les analyses préalables de gestion et marketing. Je ne pense pas forcément qu'un créateur d'entreprise doit avoir une expérience spécifique dans le domaine où il souhaite investir ; cependant il doit le connaître à fond. Attention, la création d'un restaurant par exemple nécessite plus que d'aimer la bonne nourriture! Si je puis donner un conseil, je dirais qu'il faut investir très petit et être très créatif !
Posté par prashath, 18/11/2007 13:25
No comment
Désireuse de créer un jour mon entreprise, je ne cesse de m'imaginer dans ma petite bulle. Passionnée par la décoration (ce qui fait fureur en ce moment, pourvu que je ne me fasse pas "bouffer" sur le marché....!) je souhaite vivre de ma passion, parceque je sais que je le ferai bien, j'espere. Le travail étant une contrainte qui prend chaque Homme dans son tourbillon, autant essayer d'y chercher son épanouissement. La vie professionnelle fait tourner le reste. L'objectif étant de vivre et non d'être riche (pour moi). Cela m'a fait du bien de lire les commentaires et les informations ci-dessus. Bon courage à tous ( "Ne rêvez pas votre vie, vivez vos rêves" ).
Posté par steph, 17/11/2007 10:50
Un petit commentaire
Pour mettre en place un projet il faut qu'il soit mûrement réfléchi. Il doit permettre d'en vivre : c'est pour cela qu'existent toutes les analyses préalables de gestion et marketing. Je ne pense pas forcément qu'un créateur d'entreprise doit avoir une expérience spécifique dans le domaine où il souhaite investir ; cependant il doit le connaître à fond. Attention, la création d'un restaurant par exemple nécessite plus que d'aimer la bonne nourriture! Si je puis donner un conseil, je dirais qu'il faut investir très petit et être très créatif, actif et réactif au monde qui nous entoure. Quand il s'agit d'un commerce, il faut aimer les gens sinon, ça ne fonctionne pas. Je suis en train de faire mon plan de création d'entreprise, mais j'aurais un boulot en annexe au cas où cela ne marche pas. Il faut toujours être sur ses gardes et réaliste (ce qui ne veut pas dire pessimiste, en effet la volonté joue beaucoup)! Si tu te sens le courage d'entreprendre, fais-le en minimisant les risques mais fais-le! Mais, il ne faut pas que ce soit juste un lubie. Par contre nous avons besoin aujourd'hui d'entrepreneurs honnêtes et justes avec de vrais projets prêts à être insérés dans une économie nouvelle. Je te souhaite bonne chance et si tu crois en ton projet, fais tout ce qu'il faut pour y arriver (le découragement est la mort morale. "La Rochefoucauld). Mais essaye d'avoir toujours un quelque chose sous le coude dans le cas ou tu vois que cela va être plus difficile que prévu ou qu'il va y avoir des imprévus!
Posté par Assia, 30/09/2007 13:51
Réaction à froid
La courte expérience professionnelle ne s'avèrera t-elle pas être un risque dans la réalisation du projet ? La passion peut, par contre, être un moteur magnifique, et le service aux autres une réelle source de bonheur : se prouver que l'on est capable, quel challenge ! Tous mes voeux de réussite.
Posté par Map, 13/09/2007 21:09

Création d'entreprise, reprise d'entreprise | AFE, Agence France Entrepreneur

Sites thématiques :  

Entreprises des quartiers   Elles entreprennent