En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt et nous permettre d'analyser notre trafic. A l’aide de cookies, les régies publicitaires présentes sur les pages de notre site partagent également des informations sur l'utilisation de notre site avec leurs propres partenaires. En savoir plus
Connexion Fermer
Saisissez votre email puis cliquez sur le bouton OK. Votre mot de passe vous sera envoyé d'ici quelques minutes.

Publicité

Choisir un hébergeur

Envoyer à un amiAjouter à ma malletteImprimer


  Quelques informations à propos de l'hébergement

Pour être consulté sur internet, le site, une fois développé par un prestataire, doit être hébergé dans un data center où son contenu est stocké. L'hébergeur s'engage à assurer aux internautes un accès optimal au site et à son contenu.
Pour ce faire, le contrat d'hébergement définit les obligations des deux parties : hébergeur et hébergé. Compte-tenu de sa complexité, il est conseillé de faire appel à un professionnel du droit pour garantir, par écrit, la bonne exécution des prestations, prévenir les différends et prévoir les solutions à y apporter.

Il est fréquent, pour un petit site, d'être hébergé chez le prestataire qui a réservé le nom de domaine ou celui qui a fait les prestations de développement.

On parlera d'hébergement mutualisé quand il y a plusieurs sites sur un même serveur (votre site peut être pénalisé par la suractivité d'un autre site), ou de serveurs dédiés quand il n'y a que votre site qui y est installé. Les solutions mutualisées sont moins onéreuses.

Il est primordial que les serveurs du prestataire soient disponibles en permanence.

- Il faut que l'hébergeur s'engage sur un taux de disponibilité, 99,7% par exemple avec des pénalités en cas d'indisponibilité. Pour pouvoir vérifier cette disponibilité, il faut que l'hébergeur mette à votre disposition un outil qui vous permette cette mesure.
- Idem pour la bande passante que vous achetez, vous devez disposer d'un outil pour vérifier son utilisation ou non.
- En cas de panne, la réparation doit être très rapide, là aussi l'hébergeur doit s'engager contractuellement à intervenir dans une période donnée.
- Vous devrez vérifier aussi que l'hébergeur met à votre disposition un outil pour consulter les statistiques de fréquentation de votre site (nombre de visiteurs uniques, pages consultées, téléchargements, voie par laquelle les internautes arrivent sur le site, etc.), si ce n'est pas le cas vous demanderez à votre prestataire d'intégrer Google Analitics par exemple (en partie gratuit), ou Xiti (en partie gratuit) à votre site.

Enfin l'hébergeur doit vous fournir un numéro de téléphone et une interface qui vous permette de le contacter en cas de problème afin d'enregistrer la demande et d'intervenir dans les délais prévus.

En termes de responsabilité, l'hébergé est responsable du contenu de son site qui doit être conforme à l'ordre public et aux bonnes mœurs. L'hébergeur, lui, ne voit sa responsabilité engagée que s'il a connaissance du caractère illicite du contenu hébergé et n'a pas agi "promptement" pour retirer les données ou les rendre inaccessibles.

La virtualisation des serveurs (le fameux Cloud) a permis de faire baisser les prix et donne plus de souplesse à la configuration de votre plateforme en cas de développement de vos activités. Il y a des clouds mutualisés et dédiés.


   Le coût de l'hébergement

Le coût de l'hébergement est proportionnel au trafic enregistré par le site. Aussi, le coût à payer dépend de la capacité de la bande passante et de la configuration des machines mises à votre disposition. Si la bande passante est trop faible le site sera lent et l'internaute risque de ne pas s'y attarder. Le coût est aussi fonction de la place que le site occupe sur le disque dur du serveur de l'hébergeur. Le contrat doit fixer les tarifs en cas de dépassement de bande passante et de l'espace disque octroyé. Si vous avez recours à une solution mutualisée ou à un serveur dédié les coûts seront très différents.

Le coût d'un hébergement dépend donc de plusieurs facteurs et peut varier de quelques dizaine d'euros par an à 1 500 euros HT par mois, voire beaucoup plus si le site enregistre un très fort trafic.
Il est toujours possible d'assurer soi-même son propre hébergement. Mais d'importantes compétences et une disponibilité sans faille sont nécessaires, cette solution est à écarter si cela n'est pas votre métier !
La plupart des grands sites sous-traitent ce service qui constitue un métier à part entière.


  Choisir un hébergeur

On peut citer des hébergeurs français comme OVH ou Gandi qui sont connus dans le monde de l'hébergement.
Exemple de site internet qui permet  de comparer différents types d'hébergement :  www.guide-hebergeur.fr.


Août 2014


Comparatif trop peu explicité ?
En fin d'article, très clair et très instructif, j'ai cliqué sur le lien vers le comparateur d'hébergeurs fourni et j'ai noté que la première place revenait à o2switch FRANCE, son bandeau annonçant un tarif à 6€ TTC/mois... En ce cas - et pour information, au cas où le prix soit un critère décisif - je signale mon hébergeur Digital Network dont le tarif est de 4€ TTC/mois, celui qui m'est appliqué depuis 1997 ! Un peu surprise de ne pas le voir figurer parmi les meilleurs, avec d'autres critères si j'en crois les avis que j'ai lus à son sujet guide-hebergeur.fr/avis/Digital-Network/
J'ajoute que je n'ai aucun lien avec cette société autre que celui de ma clientèle... :-)
Posté par FD Dufresnoy (http://www.pilotage-magazine.org), 16/10/2014 17:55
Le support en ligne : un paramètre essentiel.
Bonjour, Article très intéressant comme d'habitude avec AFE. Je me permets juste d'insister davantage sur la qualité du support en ligne que doit avoir l'hébergeur. J'ai eu affaire à de nombreux hébergeurs. Si certains sont excellents pour tout ce qui concerne l'hébergement parmi eux, il y en a qui vont mettre plus d'une semaine pour vous répondre à coté de la question posée. Dorénavant, pour moi cela constitue un des éléments fondamentaux dans le choix de mon hébergeur. Le jour où vous allez rencontrer un problème, vous vous trouverez alors vraiment seul à essayer de le résoudre et pendant ce temps là votre site n'est plus opérationnel. Pour cela, pas de solution miracle, la seule technique que j'ai trouvée c'est de rechercher les informations, les témoignages sur internet au sujet des hébergeurs que vous avez sélectionnés. Cela me prend du temps, mais le résultat en vaut « la chandelle » Cordialement
Posté par Bruno (http://frenchofamerica.com), 06/10/2014 13:56

Création d'entreprise, reprise d'entreprise | AFE, Agence France Entrepreneur

Sites thématiques :  

Entreprises des quartiers   Elles entreprennent