En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt et nous permettre d'analyser notre trafic. A l’aide de cookies, les régies publicitaires présentes sur les pages de notre site partagent également des informations sur l'utilisation de notre site avec leurs propres partenaires. En savoir plus
Connexion Fermer
Saisissez votre email puis cliquez sur le bouton OK. Votre mot de passe vous sera envoyé d'ici quelques minutes.

Publicité

Société européenne

Envoyer à un amiAjouter à ma malletteImprimer

Le statut de société européenne « Societas Europeae » est entré en vigueur en 2004.
Toutefois, son application nécessite une adaptation de la législation de chaque Etat membre de l'Union européenne.
En l'absence de telles adaptations, la création d'une société européenne demeure impossible dans certains Etats membres de l'Union européenne.
Ce document présente les principales caractéristiques de la société européenne.


  Principaux intérêts de la société européenne

 Cette société peut exercer ses activités dans tous les Etats membres de l'Union européenne sous une forme juridique régie par le droit communautaire et commune aux différents Etats. Ainsi, lorsqu'elle est créée en France, c'est le droit français qui s'applique.
La création d'une structure juridique dans un autre Etat membre pour l'exercice d'une activité économique n'est donc plus nécessaire.

 Le siège social de la société européenne peut être transféré dans un autre Etat membre de l'Union européenne, sans création d'une nouvelle structure.


  Modalités de constitution et formalités de création

  Modalités de constitution

Une société européenne est constituée d'au moins deux sociétés situées dans au moins deux Etats membres différents et peut résulter :
 soit d'une fusion de deux sociétés anonymes ou plus,
 soit de la création d'une holding à l'initiative de deux sociétés anonymes ou à responsabilité limitée,
 soit de la création d'une filiale commune,
 soit de la transformation d'une société anonyme possédant une filiale dans un autre Etat membre depuis au moins deux ans.

  Formalités de création

 La rédaction de statuts est obligatoire.
 La création d'une société européenne doit faire l'objet d'une publication au Journal officiel de l'Union européenne. 
 Une immatriculation dans l'Etat où la société a son siège est nécessaire. Chaque Etat détermine le registre sur lequel celle-ci doit être effectuée. Pour la France, il s'agit du Registre du commerce et des sociétés.

  Dénomination sociale
 
La société doit faire précéder ou suivre sa dénomination du sigle "SE". De même, tous les actes et documents émanant de la société et destiné aux tiers (correspondance, factures, annonces, publications diverses) doivent indiquer la dénomination sociale, précédée ou suivie des mots "société européenne" ou du sigle "SE", et le montant du capital social.

  Capital social de la société européenne

La société européenne doit avoir un capital social minimum de 120 000 euros.


   Modalités de fonctionnement

  Direction et administration

La société européenne est dirigée :

- soit par un organe de direction et un organe de surveillance (système dualiste),
- soit par un organe d'administration (système moniste).

Le mode de gestion de la société est fixé dans les statuts.


petite_puce.gif Comptes annuels

La société européenne est tenue d'établir des comptes annuels comprenant le bilan, le compte des profits et pertes ainsi que l'annexe et un rapport de gestion contenant un exposé sur l'évolution des affaires et la situation de la société et, le cas échéant, des comptes consolidés.


  Fiscalité

La société européenne est assujettie aux impôts et taxes des Etats dans lesquels elle dispose d'une structure.

Exception : les sociétés européennes constituées par voie de fusion peuvent être imposées dans l'Etat où elles ont leur siège social. Ainsi, leur bénéfice global est imposé dans l'Etat où se trouve leur siège, après compensation entre les pertes subies par un de leurs établissements situés dans un Etat membre et les profits réalisés par d'autres établissements situés dans d'autres Etats.


  Transformation

Une société européenne peut se transformer en société anonyme à condition qu'elle soit immatriculée depuis plus de 2 ans et qu'elle ait fait approuver le bilan de ses 2 premiers exercices.
Lorsqu'elle a été créée en France, sa transformation en société anonyme est décidée selon les règles de quorum applicables aux assemblées générales extraordinaires et spéciales des sociétés anonymes.



  Où se renseigner ?

 Business France

Sources d'Europe (centre d'information sur l'Europe)
 www.touteleurope.fr

 Ambassades


Novembre 2016


Création d'entreprise, reprise d'entreprise | AFE, Agence France Entrepreneur

Sites thématiques :  

Entreprises des quartiers   Elles entreprennent