En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt et nous permettre d'analyser notre trafic. A l’aide de cookies, les régies publicitaires présentes sur les pages de notre site partagent également des informations sur l'utilisation de notre site avec leurs propres partenaires. En savoir plus
Suivez l'actualité de la création d'entreprise en recevant gratuitement, chaque semaine la lettre de l'Agence France Entrepreneur
Je suis déjà abonné(e)
Oui je m'abonne
> Créer mon espace
Créer un compte sur le site de l'AFE vous permettra, gratuitement, d'accéder à de nombreux services, dont l'abonnement à la lettre d'information de l'AFE, l'enregistrement de la feuille de route de votre projet, la création de votre business plan en ligne,... et bien plus encore
Saisissez votre email puis cliquez sur le bouton "Ok".
Vous allez recevoir un email afin de réinitialiser votre mot de passe.
Ok
Nous n'avons pas trouvé de compte AFE correspondant.

- Vous pouvez créer un compte à partir de vos informations de connection en cliquant sur ce lien
ou
Indiqué votre identifiant AFE (adresse mail), un lien de validation vous sera envoyé par mail a cette adresse :
Ok
Les avantages d'un compte AFE

Créer un compte sur le site de l'AFE vous permettra, gratuitement, d'accéder à de nombreux services, dont l'abonnement à la lettre d'information de l'AFE, l'enregistrement de la feuille de route de votre projet, la création de votre business plan en ligne,... et bien plus encore.

L'AFE s'engage à sécuriser vos informations et à les garder strictement confidentiels.


J'ai déjà un compte
*Adresse mail

*Mot de passe
Je créé mon compte
*Votre email

*Saisissez les chiffres ci-contre
Image de controleAfficher d'autres chiffres



OU

Optez pour une inscription simplifiée et gagnez du temps en utilisant un des services tiers.


Consulter un projet en tant qu'invité
*Identifiant
*Mot de passe

Publicité

Accueillir un stagiaire

Envoyer à un amiAjouter à ma malletteImprimer


Le stage correspond à une période temporaire de mise en situation en milieu professionnel au cours de laquelle l'étudiant acquiert des compétences professionnelles et met en oeuvre les acquis de sa formation en vue de l'obtention d'un diplôme ou d'une certification.
Il est intégré à un cursus pédagogique scolaire (période de formation) ou universitaire (stage).


 Qui est concerné ?

Sont concernés les élèves ou étudiants inscrits dans un établissement d'enseignement (lycées, universités, etc.).
Toute entreprise, organisme public et association peut accueillir des stagiaires.

Il n'est pas possible de signer une convention de stage pour :

remplacer un salarié absent, licencié ou dont le contrat de travail a été suspendu,
assurer un emploi permanent,
faire face à un accroissement temporaire d'activité,
ou occuper un emploi saisonnier.


  Les principales caractéristiques

triangle.gif Le nombre de stagiaires pouvant être accueillis simultanément par une entreprise ne peut excéder :
- 15 % de l'effectif pour les organismes d'accueil dont l'effectif est supérieur ou égal à 20,
- 3 stagiaires, pour les organismes d'accueil dont l'effectif est inférieur à 20.
(des dérogations à ces plafonds sont prévues, notamment pour les périodes de formation en milieu professionnel).

triangle.gif Le stage est intégré à une période de formation dont le volume est de 200 heures au minimum par année d'enseignement.

triangle.gif Le recours au contrat de stage n'est possible que lorsque le stage est intégré à un cursus pédagogique, c'est à dire :
- dont la finalité et les modalités sont définies dans l'organisation de la formation,
- et qui font l'objet d'une restitution de la part de l'étudiant donnant lieu à évaluation de la part de l'établissement.

triangle.gif La durée du ou des stages effectués par un même stagiaire dans une même entreprise ne peut pas être supérieure à 6 mois par année d'enseignement.

triangle.gif Le stagiaire est accueilli et accompagné dans l'entreprise par un tuteur, et suivi au sein de l'établissement d'enseignement pas un référent pédagogique.

triangle.gif Le tuteur ne peut prendre en charge l'accueil et le suivi de plus de 3 stagiaires à la fois.

 
  Le statut du stagiaire

triangle.gif Le stagiaire se voit confier une ou plusieurs missions en adéquation avec le projet pédagogique défini par l'établissement d'enseignement et approuvé par l'organisme d'accueil.

Un stagiaire n'est pas un salarié de l'entreprise. Il garde son statut d'étudiant en ce qui concerne les prestations de sécurité sociale.

Lorsque le stage a une durée supérieure à 2 mois consécutifs ou non, l'entreprise a l'obligation de verser une gratification mensuelle au stagiaire. Son montant peut être fixé par convention de branche ou accord professionnel.

A défaut, le montant horaire de cette gratification est au moins égale à:
- du 1er janvier au 31 août 2015 : 13,75 % du plafond horaire de la sécurité sociale, soit 508,20 euros pour 154 heures par mois (temps plein),
- du 1er septembre au 31 décembre 2015 : 15 % du plafond horaire de la sécurité sociale, soit 554,40 euros pour la même durée.

Les avantages en nature et remboursement de frais ne sont pas pris en compte pour l'appréciation de ce montant minimal.

nouveau.gif  Un simulateur de calcul de la gratification minimale d'un stagiaire est disponible sur le site Service-public.fr.
Il permet aux employeurs de calculer le montant minimal de la gratification de stage dû en fonction des heures de présence effective du stagiaire dans l'établissement d'accueil

La gratification est due à compter du premier jour du premier mois de stage. Son montant est proratisé en fonction de la durée du stage en cas de résiliation ou de suspension de la convention.

triangle.gif Une attestation de stage est délivrée par l'organisme d'accueil au stagiaire.

 Une franchise de cotisations salariales et patronales s'applique sur la partie de la gratification inférieure ou égale à 13,75 % (15% à compter du 1er septembre 2015) du plafond horaire de la sécurité sociale.
Les cotisations et contributions sociales sont dues par l'employeur et le stagiaire uniquement sur la partie de rémunération supérieure à ce seuil.
Cette franchise ne s'applique pas aux stagiaires de la formation professionnelle continue, aux bénéficiaires de la formation à la recherche et aux stagiaires des associations à caractère pédagogique.

 Dans tous les cas, le stagiaire est couvert contre le risque d'accidents du travail et des maladies professionnelles.

Précision : le stagiaire n'étant pas salarié, aucune cotisation sociale n'est due au titre de l'assurance chômage, de la retraite complémentaire, de l'AGF et de l'AGFF.

 Fiscalement, les gratifications perçues par l'élève ou l'étudiant sont exonérées d'impôt sur le revenu si trois conditions sont réunies :
- le stage doit faire partie intégrante de la formation,
- le stage doit présenter un caractère obligatoire pour l'intéressé,
- et la durée du stage ne doit pas excéder 3 mois.

Si une de ces conditions fait défaut, l'intégralité des sommes perçues est soumise à l'impôt sur le revenu dans la catégorie des traitements et salaires.

triangle.gif Le stagiaire bénéficie, quelle que soit la durée du stage, de la prise en charge des transports, de l'accès au restaurant d'entreprise ou de titres restaurant dans les mêmes conditions que les salariés.

 Le stagiaire de nationalité étrangère devra être titulaire d'une carte de séjour temporaire portant la mention "stagiaire".

triangle.gif les étudiants peuvent demander la prise en compte pour le régime général de leur période stage pour leur retraite. Cette validation est limitée à 2 trimestres de retraite au plus moyennant un versement de cotisations.


   Procédure

L'élève ou l'étudiant peut s'adresser à son établissement d'enseignement, au SUIO (service universitaire d'informations et d'orientation).
Le stage repose sur une convention tripartite entre le stagiaire, l'organisme d'accueil et l'établissement d'enseignement.

Cette convention comporte des mentions obligatoires précisées dans le décret n°2014-1420 du 27 novembre 2014.

L'entreprise doit établir et tenir à jour une liste des conventions de stage qu'elle a conclues et inscrire dans une section spécifique du registre unique du personnel les noms et prénoms des stagiaires selon leur ordre d'arrivée. 

L'inspecteur du travail est chargé de contrôler le respect des obligations de l'entreprise d'accueil. En cas de manquement à certaines obligations l'entreprise pourra se voir prononcer une amende d'au plus 2 000 € par stagiaire (4 000 € en cas de réitération).

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche diffuse un guide sur les stages étudiants à destination des stagiaires de l’enseignement supérieur, des organismes d’accueil (entreprises, etc.) et des établissements d’enseignement.
Ce guide existe en deux versions, disponibles depuis le site Internet du ministère :
-une version interactive, à utiliser directement sur Internet (disponible sur http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/pid32310/guide-pratique-des-stages-etudiants.html) ;
-une version PDF (cliquer sur http://cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/file/Annexes/39/0/guidestages_419390.pdf). 


Octobre 2015


Création d'entreprise, reprise d'entreprise | AFE, Agence France Entrepreneur

Sites thématiques :  

Entreprises des quartiers   Elles entreprennent