En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt et nous permettre d'analyser notre trafic. A l’aide de cookies, les régies publicitaires présentes sur les pages de notre site partagent également des informations sur l'utilisation de notre site avec leurs propres partenaires. En savoir plus
Suivez l’actualité de la création d’entreprise en recevant gratuitement, deux fois par mois la lettre de l'Agence France Entrepreneur
Vous êtes déjà inscrit sur le site de l'AFE,
Pour vous abonner à notre lettre d'information
saisissez votre mot de passe et cliquez sur valider
Valider
Non merci je suis déjà abonné(e) Oui je m'abonne
Connexion Fermer
Saisissez votre email puis cliquez sur le bouton OK. Votre mot de passe vous sera envoyé d'ici quelques minutes.

Publicité

Les BSPCE

Envoyer à un amiAjouter à ma malletteImprimer

Les bons de souscription de parts de créateur d'entreprise (BSPCE) ont été créés en 1998 pour encourager les créateurs d'entreprise à entrer au capital de l'entreprise créée et à y rester.

grosse_puce.gif Définition

Les BSPCE sont une catégorie particulière de "stock options" (options sur titres).
Leur attribution correspond à la délivrance d'un bon d'achat de part de la société à un prix fixé le jour de son attribution par le conseil d'administration. La revente du titre permet au bénéficiaire de réaliser une plus-value qui est d'autant plus avantageuse que l'entreprise a prospéré de manière significative.
Cette incitation, à la fois financière et fiscale, encourage les salariés à participer au développement de leur entreprise.

grosse_puce.gif Qui peut en bénéficier ?

Les BSPCE sont attribués par l'entreprise :
petit_carre.gif aux salariés
petit_carre.gif aux dirigeants soumis au régime fiscal des salariés
nouveau.gifpetit_carre.gif depuis le 8 août 2015, aux salariés et aux dirigeants soumis au régime fiscal des salariés des sociétés filiales dont les jeunes entreprises détiennent plus de 75% des parts, si ces sociétés remplissent les conditions prévues pour l'émission de BSPCE.

grosse_puce.gif Quelles sont les conditions d'attribution ?

Cette possibilité ne s'adresse qu'aux sociétés par actions (SA, SCA, SAS) répondant aux critères suivants :
petit_carre.gif non cotées sur un marché d'instruments financiers français ou étranger
petit_carre.gif ou admises sur un marché d'un état membre de l'espace économique européen si leur capitalisation boursière est inférieure à 150 millions d'euros (EnterNext pour le marché français)
petit_carre.gif immatriculées au RCS depuis moins de 15 ans,
petit_carre.gif passibles de l'impôt sur les sociétés en France,
petit_carre.gif dont le capital est détenu directement et de manière continue pour 25 % au moins par des personnes physiques ou par des personnes morales elles-mêmes détenues au moins à 75% par des personnes physiques.
nouveau.gifpetit_carre.gif Depuis le 8 août 2015 : créées dans du cadre d'une concentration, d'une restructuration, d'une extension ou d'une reprise d'activités préexistantes si les sociétés prenant part à l'opération remplissent les conditions d'attributions.

attention.gif Les BSPCE sont incessibles

grosse_puce.gif Comment le prix d'achat des titres est-il fixé ?

Le prix d'achat du titre est fixé le jour de son attribution par l'assemblée générale extraordinaire sur le rapport du conseil d'administration de la société et des commissaires aux comptes.
Il est au moins égal au prix d'émission des titres suivant l'augmentation de capital si celle-ci a eu lieu dans les 6 mois précédents.
L'assemblée générale extraordinaire fixe également le délai pendant lequel les titres peuvent être exercés.

A noter : L'assemblée générale extraordinaire peut déléguer au conseil d'administration le soin de fixer la liste des bénéficiaires de bons de souscription de parts de créateur d'entreprise. Dans ce cas, le conseil d'administration indique le nom des attributaires des bons et le nombre de titres attribués à chacun d'eux.

 grosse_puce.gif Quel régime fiscal ?

Le gain net réalisé par le bénéficiaire lors de la cession est imposé à l'impôt sur le revenu comme plus-values de cessions de valeurs mobilières au taux 19 % (+ prélèvements sociaux de 15,5%).

A noter : le taux est majoré à 30 % (+ prélèvements sociaux de 15,5 % ) si le salarié exerce son activité dans la société depuis moins de 3 ans à la date de cession des titres.

 grosse_puce.gif Modalités pratiques

La société émettrice des bons adresse une déclaration aux services fiscaux avant le 1er mars de l'année qui suit celle au cours de laquelle des titres sont souscrits en exercice des bons.
Elle adresse un duplicata à chaque souscripteur qui le joindra à sa déclaration de revenus.

grosse_puce.gif Textes de référence

Art. 163 bis G du CGI
petit_carre.gif Article 150-0 A du CGI
petit_carre.gif Article 182 A ter du CGI
petit_carre.gif Décret n°2012-131 du 30 janvier 2012 relatif aux obligations déclaratives


Août 2015


Bons de Souscriptions de Parts de Créateurs d'Entreprise...
Cet excellent dispositif dédié au PME innovantes. Un outil particulièrement intéressant pour attirer les dirigeants dans les petites entreprises à forte croissance.
Espérons que les BSPCE ne fasse pas l'objet de modification trop important lors des prochains PLF.
Posté par Michel Abrigaud (http://exonerationfiscale.com/bspce), 12/12/2010 14:04
des stock-options pour pme!
Il semblerait que le taux d'imposition (hors CSG CRDS et prélèvement sociaux) soit majoré à 19% avec le PLF 2011 vous confirmez ?
Ces stock-options version start-up ont tout de même le mérite de motiver pleinement les salariés qui en bénéficient, en tant qu'entrepreneurs je trouve qu'il faut vraiment laisser cela aux petites structures.
Les grosses entreprises fidélisent leur salariés beaucoup plus facilement que les structures jeunes et fragile.
Par ailleurs, cette formule permet aux créateurs de créer de la richesse, quand on sait les difficultés que le tissu de PME français connait pour obtenir des sources de financement - avoir à disposition un produit comme les bspce est important.
Posté par fan de bspce (http://exonerationfiscale.com/bspce), 27/11/2010 14:43

Création d'entreprise, reprise d'entreprise | AFE, Agence France Entrepreneur

Sites thématiques :  

Entreprises des quartiers   Elles entreprennent